Le Silence Des Arcanes

La crainte de la guerre est encore pire que la guerre elle-même. Mais parfois, elle est nécessaire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enfin de la civilisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Enfin de la civilisation   Ven 14 Sep - 21:57

    >> Le soleil est a son zénith la chaleur se fais de plus en plus intense. Un nuage de poussière se forme non loin de l'entrer du village attirent l'attention des villageois. Les roulements de sabots de Nuruhuinë est semblable au grondement du tonnerre sur la plaine. Sur son dos la jeune Kreshans le pousse à aller encore plus vite. Le féal obéis sans rechigner il ne s'agit pas seulement de la vie Ambaro mais aussi de la sienne. Ils ont croisé dans le désert un immense bête qui les avait pris en chasse ils espèrent avoir réussi à le semer dans le désert. Ils entraient dans le village a une vitesse folle le féal faillit écraser quelque personne sur son passage se qui ne l'aurait pas déranger. Ambaronë finit par tirer sur les rênes et fit faire demi-tours à son féal. Ils regardèrent tous l'entrer de la ville quelque secondes de silence parurent alors interminable quand soudain sortant de nulle part une bête énorme du désert fit son apparition devant la porte du village.
    -En avant Nuruhuinë !-
    *De suite.*

    >> Nuruhuinë s'élance au galop la jeune kreshans sur son dos sortie son épée. Le bras droit de Ambaronë s'enflamma, les flammes entourèrent sa lame quand elle fut assez proche de la bête elle lui asséna un grand coup de son bras gauche et planta sa lame ardente un peut plus haut dans le flanc de la bête. Il ne pouvait pas en sortir vivant en tout cas si c'était le cas la bête ne ferait pas long feu avec des blessures aussi profonde. Le féal noir regarda la bête tombait de tout son long sur le sol, étaler sur le sol la bête semblait morte mais il n'était pas sur que cette animal monstrueux sois mort. D'ailleurs elle ne l'était pas elle se redressa au bout de quelque minute et disparue dans un nuage de poussière sous les yeux sanglant de la jeune kreshans. Elle descendit de cheval tenant ferment les rênes du filet d'or que lui avait donner le forgeron.
    -Enfin de la civilisation Nuruhuinë.-
    *Je vais enfin pouvoir me reposer un peut tu commencer à peser lourd.*

    >> Elle ne répondit pas au sarcasme de l'animal et marcha lentement dans le village l'air plus tôt perdu. Il fallait dire qu'elle n'était pas d'ici alors elle ne connaissait pas bien les lieux. Elle était couverte de sang de la tête aux pieds elle se débarrassa se sa longue cape qui couvert son corps. Montrent au villageois ses cornes plus qu'étrange qui lui sortait de la tête. Il ne semblait nullement surpris de voir sa elle essuya le sang de son épée et de sa lame accrocher a son bras gauche. Puis elle se mit a la rechercher d'une auberge pour manger et dormir un peut voilà deux jours qu'elle galope dans le désert elle et sa monture avec besoin de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 15 Sep - 9:28

Le marché profulait sur la place comme une multitude de petite fourmis travailleuses. Les kershans marchent de çi, de là, cherchant se qui pourrait bien composer le repas de midi et le souper. Sous chaque pas s'élève des nuages de poussières dorées, causé par le sol terreux et ensablé.

Assit dans l'ombre d'un mur, surrélevé par des caisses de marchandise, Kinslayer, adossé contre le batiment derrière lui, jouait un morceau à la flûte, un air paisible et distinct. Une musique mélodieuse qui s'élevait avec grâce et traversait la poussière tel un rayon dans les nuages. Bien sûr c'est une image car le son est invisible. Le kershan a hérité d'un excellent talents vis-à-vis des instruments de musique et c'est avec plaisir qu'il jouait pour la foule. Un groupe de petits kershans se tenait au pied des caisses, les yeux levés vers Kin. Il lisait dans leurs regards le bonheur de cette mélodie.

Comme il maitrisait pour magie le son, il entendit sans mal de la porte du desert, l'arrivée fracassante de la kershane dans la rue principale de la cité. Il termina tranquillement sa mélodie et rangea la flûte. Le petits applaudirent et en redemandèrent.


-Les meilleurs choses ont une fin !-

Il se releva et d'un bond souple et léger, il atterit avec la plus grand douceur sur le sable, dévoilant ses grandes ailes blanches qui amortirent sa chute. Il rangea sa flûte et s'élança dans la foule, longeant les stands de vente.

Kinslayer avait vu et visiter toute les terres Laima, Cala et un peu Cilya. Il avait rédiger de nombreuse cartes qu'il gardait précieusement dans une sacoche où il avait d'ailleur mis sa flûte. Il connaissait les cités comme sa poche et était connus un peu partout pratiquement, Dugrim ne faisait pas exception. Il était apprécié et respecter car c'est il a pour habitude de tenir tête aux soldats et de prendre la défense des kershans dans le besoin.

Il salua des marchand qui voulait l'intecepté et marcha jusqu'à la rue principale. Il vit la jeune kershane arrivé sur un féal visiblement épuisé, surment après une longue course sous le soleil accablant du desert. Elle semblai couverte de sang mais surment pas du sien comme en témoignait son épée rangée.
Il vit qu'elle semblait un peu perdue dans cette cité aussi grande et grouillant de monde. Il s'arrêta sur le coté de la route, mais assez proche du féal et bien en vue de sa cavalière. Il la regarda.


-Tu es nouvelle ici, non?-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 15 Sep - 9:55

    >> Ambaronë entendit une voie s'adresser à elle redressent alors la tête pour voir qui s'adressait a elle. Elle n’avait pas remarqué la présence du Kreshan ailée jusqu'a ce qu'il s'adresse à elle. Elle le regarda un moment comme pour graver son visage dans sa mémoire. Il lui rappelait son père qu'elle n'avait qu'une seule fois et qui avait disparue sans lasser de trace. Enfin sans laisser de trace et une façon de parler parce que sa voie sur sa peau qu'il lui a laissé quelque chose. La jeune Kreshane avait le souffle court épuisait par les heures passées au soleil à galoper avec sa noble monture. Nuruhuinë qui avait du la porter pendant toute cette course effréné était encore plus fatiguer qu'elle. L'animal n'en rester pas moins impulsif et violent envers se qui l’entour. Quand il vit le Kreshans se poser a se mettre a ses cotés l'animal tenta de lui donner un coup de corne. Il fut retenu par Ambaro qui tira un coup sec sur l'harnachement en or massif de l'animal. Elle changea de coté pour éviter que Nuruhuinë ne tente une seconde fois de frapper le Kreshan.
    -Veillez excuser son comportement envers vous. Je suis nouvelle c'est terre me son totalement inconnue. Pourriez vous m'aider a trouvez une auberge que nous poussions nous reposer un peut et manger cela fais bien deux jours que lui et moi n'avons mangé et bu.-
    >> La jeune kreshane se courba poliment pour saluer l'inconnue lui présenta ses excuses pour le comportement de sa monture et lui demande un peut d'aider. Elle ne savait rien de ses terres appart que son père venait certainement d'ici mais sa elle s'en foutait un peut. Se qui compter c'était que maintenant elle était parmi c'est semblable et rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 15 Sep - 10:14

Kinslayer eut un mouvement de recul face au féal à la robe de jais. C'était sans hésité une magnifique monture, rare en Laima et pourtant présente. Il connaissait un peu leurs tempérament en ayant déjà rencontré quelques un. Il leva les yeux vers son interlocutrice et fit un bref sourire en coin

-Ce n'est rien, je croit que je n'ait pas la cote auprès des Féals-

Puis il aquiesa un signe de tête. Des auberge il doit en avoir à peu près 3 dans la cité mais après c'est une question de prix. Mais Kinslayer s'entend assez bien avec les aubergistes, surment pourrait-il un rpix qui soit ... raisonnable.

-Des Auberges, oui bien sûr, il y en a.-

Il se tourna vers la foule et siffla. Le son se perdit parmis les kershans qui marchaient et pourtant il attend son but. Se faufilant dans la foule un autre féal au allures plus qu'étrange s'avança timidement, essayant de froler le moins de monde possible. C'était Nelmar, un être croisé dragon et licorne. Longtemps rejeté et caché quelque part au fond des Terre Cala, Kinslayer le prit sous son ailes et le fit entrer dans le monde Laima. Une robe blanche de poils particulièrement long, des griffes à la place des sabots, de longues ailes noirs et une corne au milieu du front, on voyait bien en ces élément sont sang hybride.

*Me voila*

Kinslayer lui carressa l'encoluer et monta sur son dos, sans selle, sans bride. C'est plutot difficile de trouver un hanarchement qui convient à un être de ce genre et Kinslayer avait autre chose à faire de l'argent qu'il a. Il ne roule pas vraiment sur l'or.

-Je vais vous emmener, je dois juste savoir combien vous pouvez mettre pour la nuit (argent)-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 15 Sep - 10:55

    >> Ambaro regarda la monture de Kinslayer venir vers eux. Elle écarquilla les yeux elle n'avait jamais pareil bête son féal se fit plus grand l'air fière et ronfla puissamment des naseaux. Ambaronë se retourna vers Nuruhuinë et lui flatta l'encolure un moment. L'animal blanc au ailée ne semblait pas du tout lui plaire. Elle monta sur le dos de sa monture et regarda le kershans qui lui demander combien elle avait pour une nuit. Elle sortie une bourse pleine d'or a force de voyager on finit par se faire un butin.
    -J'espère que ceci suffira !-
    *Bien sur que sa suffira et autre chose cette chose ne m'inspire pas confiance Ambaronë.*
    *Il fait partie de t'a famille alors un peut de respect ce n'est pas une chose parce que ce noble animal a un nom.*
    *Ah oui lequel ? un chose pareil ne mérite pas de porter un nom.*(Hj : Il est très méchant là dsl)

    >> La jeune Kreshane se tourne vers son guide pour lui demander qu'elle est le nom de la bête qu'il chevauche. Ses yeux rouge sang se pose d'abord sur la bête tout poilue qu'elle trouve plus tôt mignonne comme une grosse peluche. Sa le fit sourire mais pas longtemps puis elle regarda le cavalier. Elle tenait fermement les rênes de Nuruhuinë qui ne cessait de bouger dans tout les sens.
    -Comment se nomme ce bel animal ?-
    *Bel animal non mais franchement tu me déçois là Ambaro*
    -T'ais toi donc un peut Nuruhuinë.-

    >> La jeune fille s'adressa d'une vois sévère a sa monture qui coucha les oreilles et hennit plus tôt méchamment. Le féal gratta le sol poussiéreux de son sabot ferrais d'or. Mais il ne put la désarçonner car il portait un harnachement ensorcelait qui l'empêcher toute attaque contre son cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 15 Sep - 15:03

Kinslayer vit l'étonnement rayonner dans les yeux d'Ambaro. Cela ne l'étonnait pas pour une kershane encore inconnue ici. C'est vrai, toute la cité connait Nelmar à présent et ainsi lui évite de se cacher comme il l'aurait fait habituellement. Il vit aussi la méfiance du Féal noir vis à vis de son ami... Ce n'est pas rare que ceux-ci se montre méfiant et il est vrai que Nelmar pourrait être dangereux vis à vis de Nuruhuinë. En effet, l'hybride est croisé dragon et possède donc une partie de leurs force, une intelligence croisée et des dons que les licornes n'ont pas.
Mais Kinslayer ne fit pas attention au sentiment qui bouillonait en Nuruhuinë. Il reporta son attention à la bourse de la jeune demoiselle.


-C'est même trop ... je vous guide donc vers l'Auberge de l'Hydre Noir-

C'est une auberge de qualité, la mieux des trois, équivalent à un 3 étoiles.
Kin n'eut pas à brusquer sa monture qui avait parfaitement compris où il allait mais il était plutot occupé à se méfier du féal noir. Même s'il possède des dons exceptionnel, il est de nature timide, prsque frêle. C'est pour cela qu'il aime être avec le kershan qui le protège contre tout ceux qui lui veulent du mal.


*Je crois qu'il ne m'apprécit guère*
*T'en fait pas, c'est toujours comme ça quand il ne te connaisse pas mon ami*

Kinslayer souria à Ambaro

-Lui, c'est Nelmar ... J'ai vu votre étonnement, c'est normal, c'est toujours l'effet qu'il fait la première fois qu'on le voit. Il est hybride, mi-licorne, mi-dragon, sa le rend un peu différent. Il n'en est pas moins un délicieux compagnon de route-

Nelmar leva ses yeux de reptile vers la kershane et lui addressa un sourire. Puis il se retourna vers la rue et s'lança sur la route, connaissant le chemin par coeur. Il avançait prudemment comme toujours même quand les enfent kershans venait toucher ses crins car ceux-ci adorent le carresser. Et lui qui a longtemps manqué d'amour en Cala ne peut s'empêcher d'apprécier une carresse à sa juste valeur.

-Alors, qu'es-ce qui vous attire dans cette belle grande ville ?...-

Puis il vit l'étalon noir s'enerver et Ambero lui demander le silence. De toute évidence il n'était guère agréable à Nelmar ou même lui.

-C'est un magnifique féal noir que vous avez mais il ne semble pas à son aise ...-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 15 Sep - 16:02

    >> Le Féal noir se calma peut a peut, et secoua son encolure avec rage laissent un ronflement assez colérique sur son passage. Puis il continua de suivre l'animal blanc devant lui avec un regard mauvais. Ambaro était neutre le regard vide comme si sa ne lui faisait rien que sa monture s'énerve a tout bout de champ. La Kreshane écouter avec attention tout se que lui disait Kinslayer même si elle avait l'air ailleurs.
    -Je suis enchantée Nelmar, Ma monture se nomme Nuruhuinë ce qui veux dire ombre de la mort en ancienne Elfique. Elle redresse la tête vers le kreshan et se présente a lui. Moi c'est Ambaronë ou levait de soleil en ancienne Elfique. Et vous puis je connaitre votre nom ?-
    >> La jeune kreshane était a la même hauteur que Kinslayer les deux bêtes était cote a cote et Ambaro savait que si elle avait un moment d'inattention sa monture en profiterai pour faire comprendre au kreshan et a sa monture qu'il ne les aimait pas le moins du monde. Elle garder donc c'est rêne bien serais pendant que le féal ruminer sa haine sur son mort. Ses yeux rouge sang fixait l’horizon inlassablement elle sembler encore et toujours absente de la conversation mais non elle suivait se qui se passer autour d’elle avec beaucoup d’attention.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 15 Sep - 16:21

Nelmar continuait de garder son "compatriote" du coin de l'oeil, par précaution mais lui ne présentait aucun animosité envers lui. Ce n'était qu'un féal parmis tant d'autre. Il se tourna vers l'étalon quand même et parla

*Enchantée donc...*

Puis la jeune kershane se présenta à son tours, Nelmar s'introduisit dans son subconcient comme le faisait les féals pour communiquer avec les autre.

*Enchantée toi aussi de te connaitre*

Kinslayer regardait en face de lui, ses yeux se balladant sur la foule de personnes qui marchaient dans la poussière sans se soucier de se qui les entourait. C'était un journée si ensoleillé que le kershan se sentait presque compressé par cette cité. Ce n'est bien sûr que des détails car en réalité il est bien auprès des autres et de même pour eux
-Moi c'est Kinslayer, sa signifie Tueur d'Ancêtre... je ne sait guère pourquoi on m'a attribué ce nom... l'avenir me le dira peut-être ...-

Nelmar secoua légèrement la tête pour s'ébrouer et tourna dans une petite ruelle ou pendait au loin l'enseigne de l'auberge en bout de rue. Il arriveraient dans quelques minutes

-D'où venez vous du pays ? Je ne vous ai jamais rencontré et pourtant j'ai fat et je continu à faire le tour du royaume-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 15 Sep - 17:25

    >> La Kreshane se entends la voie de Nelmar raisonner dans sa tête elle se tourne vers lui et lui sourit. Elle n'avait pas pour habitude d'être aussi sympathique et cela dégouter particulièrement le féal noir qui continuer de mâcher son mort avec frénésie. Ses yeux rouge sang roule dans leurs orbites exaspérer. La jeune kreshane vois l'enseigne de l'auberge se rapprocher lentement elle regarde Kinslayer elle aurai préférais éviter le sujet mais vu qu'il l'avait aborder c'était trop maintenant pour reculer.
    -Je ne suis pas d'ici je viens d'un petit village a des milliers de lieux d'ici il ma fallut 4 ans pour arriver dans c'est contrais reculer.-
    >> Le féal noir accélère le pas sans attendre sachant que sa cavalière était plus tôt susceptible sur se sujet. Il ne voulait pas à avoir a la consoler pendant toute une nuit dons il aurait besoin pour récupérer. La jeune kreshane le laissa faire et arrivait devant la porte de l'auberge elle descendit de cheval. Gardent les rênes d'une main ferme elle regarda le kreshan et sa monture a tour de rôle.
    -Merci pour tout puis je vous invitez souper avec moi mais peut être avez vous a faire ailleurs ?-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 15 Sep - 18:06

(nouvelle signa ! lol)

Nelmar sentait son coeur se réchauffer face au sourire de la jeune kershane. Ce n'était pas souvent que des inconnue lui souriait lord des premières rencontres. Cela lui faisait vraiment plaisir et c'est en souriant qu'il continua son chemin jusqu'à l'auberge.

Kinslayer n'avait nullement envie de remuer les douleur du passé, c'était au dépard juste une curiosité géographique étant donné qu'il dessine des cartes et des paysages. Le dessin est une passion, le travil du détail, tout cela. Et oui, il a l'esprit d'un artiste, c'est pour cela qu'il à choisit de vénérer le son comme arcane. Kinslayer aquiesa à ses mots et quand Nelmar se stoppa près de l'enseigne il descendit, laissant ses longs doigt se mêler au crins de sa monture.


-Mais de rien !-

Il se tourna vers la kershane d'un air tranquil et naturel.

-... Pourquoi pas ... j'avais prévue mon dépard cette nuit mais je peux bien le retarder pour vous !-

Il souria, un sourire de remerciment, de respcet et de simpathie.

Il se tourna ensuite vers l'auberge et frappa à la porte. Un kershan a la coiffure ébourrifée et très jeune vint leurs ouvrir

-Tiens Kin, c'est gentil de nous rendre visite !-dit-il en souriant
-En faite ce n'est pas pour moi que je suis là-

Il se recula pour que l'aubergiste voit la demoiselle

-Je vois .. Vous semblez avoir fait longue route mademoiselle... un ecuyer va venir s'occuper de votre ami (monture), je vous prépare une chambre, avez-vous une préférence de lieu ? Etage? Rez de chaussé ? ...-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 15 Sep - 18:34

    >> Ambaronë vit arriver le kreshan aux cheveux partent dans les sens avec le sourire. Elle trouva sa coiffure fort original elle l'écouta s'entretenir avec Kinslayer un moment puis il s'adressa a elle directement. Elle fit des yeux ronds quand elle l'entendit dire que quelqu'un d'autre qu'elle aller accompagner sa monture aux écuries. Le féal quand a lui il eu un sourire carnassier qui ne laisser présager rien de bon pour le pauvre écuyer. Elle tendit les rênes en or à un jeune homme qui semblait fort robuste. Mais elle n'avait pas totalement confiance dans le physique du Kreshan qui c’était presenter a elle pour mener Nuruhuinë a l’écurie. Enfin elle ne pouvait pas faire autrement. Ambaro regarda l'aubergiste et le salua aimablement sa longue chevelure blanche fut caresser par une brise chaude. Se qui la fit frissonner discrètement dans son village le temps était humide.
    -La d'ou je viens le temps et plus frais et beaucoup plus humide j'ai l'impression d'être complément déshydrater. Et pour mon féal je vous demanderez d'être prudent il très sauvage ne lui retirer surtout pas sa bride si vous vous en approcher.-
    >> Elle savait de quoi l'étalon était capable dans ses moments de folie. Ambaro se douter qu'il allait faire une bêtise dans ces écuries la jeune kreshan était une peut tourmenter par cette idée. Pourquoi il faudrait que tout se passe toujours mal puis Nuruhuinë devait être tellement fatiguer que même donner un coup de sabot dans de son boxe ne lui viendrait a l'esprits ce soir. Enfin la kreshan l'espère de tout son cœur.
    (très jolie signe)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Dim 16 Sep - 10:52

(lol merki ^^)

L'ecuyer s'approcha avec précaution du féal et tendit lentement la main pour la poser sur l'encolure. Il pris doucement la bride, ne tentant aucun mouvement brusque pour l'énerver. Il salua Ambaronë avec politesse et s'éloigna avec le féal dans une cour intérieur par le portail à coté du batiment. Celle-ci était spacieuse et donnait sur une suite de box large et parfaitement propre. Tout d'abord il attacha la bride contre le mur et déposa de la paille au pied du Féal. Avec soin, il détacha la sangle de la selle et l'enleva pour la poser dans une sellerie ordonnée. Il revint avec un sot d'eau et le déposa près de l'étalon pour qu'il boive. Avec une étrille, il commença à le panser délicatement, restant sur ses gardes pour qu'il ne le blesse pas.

Nelmar avait suivit aussi l'ecuyer mais lui n'attendait aucun soin de sa part. Il entra dans la cour à sa suite et s'allongea dans l'ombre d'un mur, en soufflant un air chaud de ses naseaux. Il était tourné vers le féal et l'ecuyer.


*Tu verras, sa vie n'est d'être que l'esclave des chevaux et des féals*

----

L'aubergiste aquiesa d'un signe de tête aux paroles de la jeune kershane. Il la fit entrer dans le batiment dont les mur gardait une certaine fraîcheur et la fit entrer dans le restaurant. Une salle au plancher éppais, avec quelques tables. Il n'y avait guère du monde car l'auberge n'était pas pleine à cette heure-ci. Il y avait aussi un bar ou 3 kershans se faisaient servir à boire par une jeune serveuse.

-Je vous laisse vous installer ou vous voulez-

Kinslayer avait suivit le pas et refermé la porte ensuite. Quand il arrivèrent dans la salle, il salua et remercia l'aubergiste. Puis il se retourna vers Ambaronë, lui laissant le temps de choisir où elle voulait s'assoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Dim 16 Sep - 11:30

    >> Le féal noir suivit sans rechigner le kreshan son regard rouge parcourus les alentour plus coquet de l'auberge. Lui qui avait pour habitude des toute petites auberges il était gâter aujourd'hui. Arriver dans le box plus que spacieux Nuruhuinë eu un sourire satisfait. Pour une fois qu'il était chouchouter il n’allait pas se plaindre. Le Kreshan lui apporta a boire dans un sot il plongea ses lèvres et il but de longue gorgé de l'eau fraîche. Il se laissa panser trop occuper à boire pour se retourner vers le Kreshan. Puis il entendit Nelmar pénétrer dans sa tête pour lui parler le féal redressa tête lentement le regardent de son regard sombre.
    *Des chevaux et des féaux dis tu et toi tu fais partie de qu'elle catégorie ? Tu ne ressemble a rien de que ce que j'ai put avoir jusqu'a présent.

    --------------------------------------------------

    >> Ambaronë suivit l'aubergiste dans son auberge regardent l'intérieure bien décorer avec un petit sourire. Voilà une auberge bien entretenu et très spacieux. La jeune krechane regarda les 3 autres clients de l'aubergiste qui était assis au bar et buvait tranquille. Elle se s'avança vers une table appart dans la salle elle si posa calmement attendent que Kinslayer se rejoigne a elle. Son bras droit était poser sur la table et son regard se tourner vers la fenêtre elle regardait la cour intérieure et reconnut de loin Nelmar qui passent pour rejoindre les écuries. Elle voulut poser s deux bras sur la table mes son bras gauche était armée d'une lame puissante elle ne pouvait donc le poser. Elle decida de retirer alors son armure et de découvrir son bras d'écaille blanc gris étincellent sous les rayons du soleil qui passer a travers la fenêtre. Elle ramena son bras vers son visage le regardent avec tristesse et colère comme si elle aurait prefèrait ne jamais le revoir. Elle le cacha sous le table regardent ailleurs tentent de calmer sa haine qui la ronger de l'intérieure depuis 4 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Dim 16 Sep - 12:31

L'ecuyer finit de le panser avec soin et à l'aide d'une fourche, il lui déposa du foin dans un coin pour le faire manger. Il sort et s'éloigne pour prendre un balais et nettoyer la cour. Nelmar, toujours allongé, leva légèrement la tête en direction du féals pur. Qui il était ? Un féal, un double même ! Mais son sang mêlé le rend assez ... unique en son genre. Restant toujours serein il répondit, il avait l'habitude que les autres le regarde ainsi.

*Je suis un Féal de souche. C'est normal que tu n'ai jamais un être qui m'est identique car je suis le seul de ma catégorie ... je suis mi-licorne, mi-dragon. Je n'ai personnelement jamais connus mes parents et je crois que c'est mieux ainsi...*

Il se doutait bien que sa mère avait trop honte de lui pour le garder auprès d'elle et l'élever comme un autre.

-------

Kinslayer alla s'assoir à la table d'Ambaronë. Ses ailes blanches étaient caché sous sa cape rouge avec une telle souplesse qu'elle paraissait ne pas y être. Il l'observa enlever son armure et révéler un bras d'écaille. Elle n'était de toute évidence pas une kershane à l'état de lézard et donc quelques part il y avait de l'elfe ou de l'humain dans ses gènes. Il faut dire que les kershane ont chacun un physique propre à eux. Lui par exemple. Il n'a pas de corne sur la tête mais une large crête. Il est originaire du desert, les nomades des sables, c'est pour cela qu'il ne craint guère la chaleur et est fasciné par l'océan.

-Vous êtes plutot bien armé dites-moi !-

Il se tourna légèrement et leva le bras pour appellé un serveur. Celui-ci, accourut en souriant. Il était nouveau et semblait assez maladroit dans ses pas ; voyons s'il l'est avec des verres en mains !

-Vous prenez?-
-Choisissez la première -dit-il à son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Dim 16 Sep - 15:29

    >> Le feal noir se tourne vers le foin et commence a manger lentement son foin. Il garder un animal sur l'écuyer qui balayer dehors il voulait trouver un moyen de faire au Kreshan depuis son boxe. Il se concentra donc la dessus jusqu'a se que Nelmar ne se remette à lui parler. Nuruhuinë dressa la tête et regarda de nouveau Nelmar. Puis il haussa les épaules autre chose lui occuper l’esprit pour le moment. Ses yeux rouge se rivèrent sur sa future victimes on lisait dans les yeux du féal son envie folle de faire mal a un être innocent. Il gratta le sol de son sabot ferrais d'or massif. L'animal ronfla puissamment ne sachent comme lui faire mal depuis son box qui se trouve être le plus éloigner de l'écurie.
    *Je t'aurais mon grand, je t'aurais !*

    ------------------

    >> Ambaronë tournas son regard vers Kinslayer elle attrapa ses longs cheveux blanc montrent la lame qui était accrocher au bout. La jeune kreshane avait pour habitude de marcher armée quoi qu'il arrive.

    -Je ne me déplace pas sans avoir au moins arme sur moi.-
    >> Elle posa les autres armes sur la chaise a coté d'elle. Avait d'être interpellait par une voie inconnue. C'était celle du serveur un jeune kreshan qui semblait quelque peut maladroit mes tout de même sérieux dans son travail. Ambaro le salua poliment avant de lui demander un simple verre d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Dim 16 Sep - 17:03

Nelmar reposa sa tête sur ses pattes griffue et souffla lentement une fumée grisâtre sortant de ses naseaux. Il n'est guère difficile de ressentir le mal qui bouillone dans ce féal et en même temps c'est souvent ainsi avec les êtres noirs. Il étira ses longues ailes noir et le replia en pointe sur son dos. Il légère brise souffla dans ses crins blancs. Il ferma lentement les yeux mais son esprit et ses autres sens était toujours aux aguets. S'il doit se battre pour protéger un innocent, il le ferait...

----

Kinslayer demanda un hydromel maison comme il prenait souvent dans l'auberge et le serveur s'éloigna, zigzaguant entre les tables pour aller derrière le bar.
Puis Kin se retourna vers la jeune kershane qui allait boire avec lui et aquiesa d'un hochement de tête et d'un sourire en coin.


-C'est une très bonne idée, on trouve toujours des fourbes et ça, un peu partout-

Kinslayer dégaina de son fourreaux son long sabre d'un blanc scintillant et d'une solidité à toute épreuves.

-C'est la lame des Nomades des terres arides. Elles sont forgée par les dragons des sables pour leurs orgueil personnel et un jour, mes ancêtre les ont volés. Depuis on se les transmet de famille en famille.-

La lame du sabre était d'une grande finesse, d'un équilibre parfait et le manche incruster de pierres précieuses avaient tentée plus d'un bandit. Kinslayer était fier de son épée que son père lui avait donné avant de mourrir. Le kershan carressa la lame pendant quelques instants avec un air pensif et se décida à la ranger dans le fourreau.

-Sinon j'ai une autre arme-

Il se pencha et sortit une flûte de bois de son sac, un sourire malicieux en coin.

-Bien plus redoutable ...-


Le serveur arriva avec sur son plateau les deux verres et une cruches. Il les posa sur la table, les salua et repartit vers une autre table depuis l'arrivée de deux autres clients. La cruche contenait une eau avec 4 gros glaçons

-Profitez en, c'est la seule auberge où ils réussissent à faire des glaçons !-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Dim 16 Sep - 18:21

    >> L'animal au regard sombre fit alors appelle a ses pouvoirs pointent sa corne sur l'écuyer sans défense. Il fit trembler le sol et tapa du sabot se qui eu pour effet d'ouvrir la terre sous les pieds du pauvre kreshan. Mais celui si eu le temps de faire un écart et de ne pas tomber le piege de Nuruhuinë la terre se referma alors sans laisser de trace. Le kreshan eu la peur de sa vie et regarder autour de lui paniquer sa respiration puissante il avait désabusé. Se qui fit rire le feal noir méchamment il se remit à manger sans un mot ni même regard pour Nelmar qui devait se demander pourquoi il l'avait attaqué alors qu'il ne lui avait rien fait et bien Nuruhuinë était un être malfaisant qui voulait du mal tout se qui vivait sur cette planète.

    ----------------

    >> Ambaro regarda le kreshan revenir avec les boissons elle regarda les glaçons flotter dans l'eau. Jusque ce qu'elle sente une légère secousse qui devait surement passer inaperçue aux autres clients. Elle dirigea son regard vers l'extérieure et vit le pauvre écuyer complètement paniquer sur sol. Elle avait vue juste Nuruhuinë ne pouvait vraiment pas tenir en place. Elle soupira et se servie un peut d'eau laissent un glaçon tomber dans son verre. Kinslayer avait pose un drôle d'objet en bois sur la table une sorte de tube plein de trou. Etrange et ceci lui savait d'arme elle n'y voyait aucune utilité. Elle sortie de sa poche un instrument de musique typique des nordiste une flûte de paon et le posa sur la table face a Kinslayer. Puis elle prit un gorgée d'eau attendent sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Lun 17 Sep - 17:56

Nelmar dressa ses oreilles pointue et se redressa en sentant le sol trembler sous ses pattes. Inutile de se demander se qui c'était passé et le kershan avait eut de bons reflexes mais il semblait un peu débousolé. Normal, il ne s'attendait pas à cela. L'hybride se leva et fixa froidement le féal noir tandis qu'il avait le nez plongé dans son foin. Il leva la tête et fit un bref sourire en coin. Le foin devant le féal noir commença à se tordre et prit la forme d'une multitude de petit serpent qui sifflaient dangereusement, leurs yeux semblablent à deux petite gouttes de sang. Il rampèrent entre les sabot du Féal et lui picotèrent le haut des sabot. Les écraser était inutile car il était trop, et la magie d'un dragon est difficile à contrer, même pour une licorne.
Mais un bref instant après ils tombèrent tous raide mort et redevinrent peu à peu foin.


*Sa t'amuse de provoquer peur et mort comme tu l'a fait sur ce jeune kershan ?*

-----------------------------------------------------

Kinslayer avait tourné la tête vers l'extérieur, ayant non pas sentit mais entendut la secousse. Mais il ne s'y intéressa guère, des trucs bizarres, il en a vu quelques un ! Il se tourna plutot vers la flûte que venait de poser Ambaronë. Il tendit ses longs doigts noir et souvent qualifier de vicieux vers l'instrument. Il fit un mouvement de doigt comme s'il voulait saisir l'air et la flûte monta dans les air, juste devant lui. Il observa silencieusement l'objet avec un sourire en coin puis le fit reposer. Il n'aime pas toucher les instruments des autres, c'est comme si on touchait son sabre et il n'aime pas cela non plus.

-c'est un très belle instrument ... d'où vient-il ?-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Lun 17 Sep - 18:21

    >> La licorne ronfla et regarda le petit tour de Nelmar amuser. Le sang pur de la licorne ne pouvais être souillé par des venins alors les serpents ne lui faisait pas peur. Le siffle le faisait rire méchamment on fit de petite flamme se former autour de lui. La chaleur alentour augmenta les autres féaux et chevaux commèrent a avoir drôlement chaud mais leur eau s'évaporer sous leur yeux sans qu'ils ne puissent y faire quelque choses.
    *Oui effectivement s'amuse de voir a quel point je suis puissant.*

    >> Le féal noir hennit se cabra de toute sa hauteur frappent violement de ses sabots la porte en bois du box. Les éclats de bois volèrent et prirent feu autour de lui tellement la chaleurs était intense.

    -------------

    >> Ambaro se tourna de nouveau vers la fenêtre posa main sur un médaillon qui pendes a son cou. Elle voulait entrer en contact avec Nuruhuinë car elle savait et sentait d'ici la puissance dévastatrice de sa magie.

    *Nuruhuinë arrête toi tout de suite c'est un ordre.*
    >> Elle savait que l'animal noir lui obéirait car s’il ne le faisait le filet en or se chargerait de lui donner une petite leçon de courtoisie et d'obéissance. Ambaronë n'avait jamais eu besoin de l'utiliser jusqu'a maintenant mais il y a un début a tout. Elle se retourna vers Kinslayer qui lui demander d'ou venait son instrument.
    -Il vient de mon village...c'est une flûte de paon très ancienne que j'ai fais de mes mains.-
    >> Elle récupéra l'instrument et commença a jouais un air doux et chaleureux. Des petites flammes se mirent à danser lentement autour de la kreshane qui jouer les yeux fermer pour mieux se concentrer sur le notes douce et lente de la mélodie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Dim 30 Sep - 13:19

*Tu es bien faible, licorne... faible d'esprit et de pouvoir ... Le feu est une des arcanes les plus facile à manipuler ... ton tours je pouvais le faire après quelques semaines... Je ne vois aucune puissance en toi, seuleument ton illusion d'en avoir ... Si tu était vraiment puissant, tu ne la montrerait pas. Tu affiches tes tours de passe-passe pour effrayer et faire croire aux autres tes talents. Tu as trop peur d'être surpassé, tu les montre trop facilement.... tu dois être vraiment très facile à manipuler ...*

Nelmar avait parler avec un calme serein mais déconcertant et particulièrement déstabilisant. Il n'avait pas bougé, n'avait manifesté aucune magie. Il était resté immobie, assit, face aux box, attendant la réponse de son interlocuteur. De toute évidence elle serait fumante et pleine de repproche, voir même de colère. Peu l'important, Nelmar maitrise assez de magie pour contrer chacun des tours. Il lit, il lit en lui. Afficher ses pouvoirs comme le faisait le féal noir est un vrai signe de faiblesse, car on veut empêcher les autres de dévoiler les leurs en les effrayant tout de suite ... pahétique ... Cepandant Nelmar ne se laisse pas prendre au jeu. Sa fine intelligence croisée a fait de lui un être très redouté à travers une tranquilité parfaite ... grand méfiance oblige ... souvent il a été sous-estimer par des féals de ce genre...

_________

Kinslayer tendit brièvement l'oreille vers l'extérieur. Il sentait toujours Nelmar posé mais ressentait en lui la vision du féal noir. De toute évidance celui-ci est aussi puissant que ses congénaires mais Kinslayer à confiance en Nelmar. Il éspère juste qu'ils ne se disputeront pas trop fort et surtout que ni l'un, ni l'autre ne soit blessé...

Il rapporta donc son attention vers la jeune kershane et sa flûte. L'instrument était taillé avec précision et finesse. Le travail avait dû être de toute évidence longue et féstidieuse mais le rendement était très beau. Ambaro avait réellement fait un travail important pour réaliser un tel chef-d'oeuvre. Bien sûr, chaque flûte à sa personnalité, sa particularité, tout comme la sienne. Elle était plutot banal mais comme le graal, il ne faut guère se fier au apparence. Et puis Kinslayer ne chipotait pas sur les apparence de ses armes, objets et amis vivant, comme Nelmar. Il écouta silencieusement l'air qu'elle jouait. Une musique simple mais prenante, quelque chose qui lui serait facile de reproduire. Elle était basique dans son oreille mais en même temps, le son est son arcanes et celui d'Ambaro le feu. Les deux sont différents. Il attendit que la musique se termine et s'accouda sur la table en buvant une gorgée de son verre.


-Arcane de feu, n'es-ce pas ?-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Jeu 4 Oct - 18:05

    >> La licorne noir des sabots violemment ses fers en or prirent feu subitement. Il finit par retomber sur le sol et disparue dans un écrant de fumer noir. Le féal apparue derrière Nelmar son regard mauvais poser sur lui, son sourire sadique poser sur ses lèvres noire, et son rire moqueur s'élevent autour de lui. Ses sabots brûlent sous lui lentement mais la chaleurs intense se dégagent sous lui ne le génait nullement. Il s'approcha lentement de lui l'air narquois sa haïne était lisible sur chaque traits de son visage noir. On pouvait lire la mort de son regard rouge sang il ne voulait pas le tuer non pas pour le moment en tout cas. Il sentait qu'il allait bien sa s'amuser lui aujourd'hui.

    *Tu ne sais rien de moi et t'es tours passe ne me font pas peur. J'ai une puissance doubler en la présence de Ambaro il suffit de quelque métres pour que me puissance sois encore plus surprenante alors ne juge pas sans connaître.*

    -----------

    >> Ambaro sentis son bras droit lui brulait soudainement. Elle fit une grimace elle planta les onglet de sa main gauche dansla table en bois. Elle grogna sur le coup de la douleur Nuruhuinë jouer avec ses pouvoirs et c'était assez douloureux. La jeune kreshane attrapa son vers d'eau et le versa sur son bras lentement on vit l'eau s'évaporer lentement autour de son bras.


    -Sa brûle ! oui mon arcane est le feu je doit avouer que c'est pas facile a vivre surtout avec un féal qui s'amuse a jouer des ses pouvoirs tout le temps.-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Ven 5 Oct - 19:02

Nelmar n'était guère impressioné par ce nouveau tours. Encore un plutot commun. Il montre décidément très peu d'immagination en se qui concerne la magie. Varier les tours pour surprendre, voilà se qui est vraiment effrayant.

*Il est trop facile de lire en toi ... Voila des millénaire que je vis sur ces terres, crois, je m'y connais mieux que persone en ce qui concerne la magie. Il existe des féals aussi vieux que la terres, je les connais tous, vois-tu je serait étonné de ne pas connaître ta source magique. Utiliser la force de ton amie me prouve une fois de plus que tu es bien plus faible que tu ne veux le montrer...*

Nelmar ne c'était même pas retourner. Il trouvait la réaction du féal tellement ridicule. Il ignorait que Nelmar faisait partit des ancêtres, aussi agé que les dragons de Karzal, aussi cultivé que les féals des écuries Cala. Le chaos, le Nirvana, des forces de la natures dont il connait la source. Pourtant, c'est un savoir qu'il n'a jamais révélé à personne et c'est se qu'il sait que le féal est bien au dessus de ses pouvoirs...

---------------------

Kinslayer porta sa main au menton pour quelques instants de réflexion. Le feu .. sans s'en rendre vraiment compte, il en savait plus qu'il ne le pensait sur l'arcane du feu. En effet, il avait connus Nind lael Fuma du feu et s'entendait plutot bien avec elle. Ils s'affrontaient constament dans un jeu. L'une au pouvoir et l'autre contre l'armée !

-Je connais une amie ... qui en sait plus long que nous réunis sur l'arcane de feu ... peut-être pourrait-elle t'aider à ce sujet ...-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Sam 6 Oct - 18:32

    >> Le féal noir ricana pour lui Nelmar n'avait plus aucun intérêt finalement. Le tuer ne résoudrai rien car son plus grand malheur était d'être venu au monde dans se pays qui ne semble pas vraiment comprendre c'est origine et le rejette sens cesse. Le féal noir tourna la tête désintéressait finalement de Nelmar et des ses paroles qui n'avait aucun sens a ses yeux. Il partie au galop vers les portes l'écurie arriver dans la cour il secoua son encolure puissante ses crins couleurs de brume danser autour de son encolure. Il se mit alors à brouter l'herbe dans un coin d'ombre tranquillement. Il garda un oeil vigilant sur les alentours sachent que Nelmar aller certainement venir pour le surveiller.

    *Animal imbécile et si peut intéressent.*

    --------

    >> L'arcanes du feu était peut être l'une des arcanes la plus dure a manier a ses yeux. Il y avait tant de chose à apprendre sur celle ci tant de chose que l'on peut faire avec celle ci. Ambaro senti la douleur se stopper lentement elle tourna la tête vers l'extérieure et vit Nuruhuinë broutent paisiblement. Son filet en or trôner encore fièrement sur jolie tête chevaline c'était un si belle animal ses yeux rouge sang fixer les alentours avec méfiance elle se demander ou était Nelmar si il lui avait fais du mal ? Non elle l'aurait sentie dans son regard qu'il l'avait fais la il semblait calme juste calme. Et cela était bien rare elle en profita donc pour retirer c onglets de la table et pour se servir un autre verre d'eau. Elle ne cessait pas d'écouter Kinslayer elle redressa alors là tête vers lui lentement et lui dit :

    -Je suis une grande fille...J'ai fais un long voyage je suis ici devant toi en chaire en os...je sais que tu veux m'aider mais je veux apprendre par moi même...On apprends de ses erreurs non ?-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Dim 7 Oct - 10:16

Enfin ! Depuis le début il le manipulait pour qu'il cesse de chercher l'embrouille. Le stopper sans avoir à combattre, ni dévoiler ses pouvoir montrait bien que Nelmar lisait dans le féal comm dans un livre. Pourtant il ne bougea pas plus, au contraire, il s'allongea, le laissant brouter dans la cour. Cepandant, sans que le féal le sache, son esprit volait au dessus de la ville et le surveillait de très haut. En effet Nelmar avait la capacité de doubler son esprit autant qu'il le souhaite pour voyager. Ainsi, son corp endormis repose la deuxième partie de ses pensée tandis que l'autre veille dans le ciel en cas d'ennuis. Son "compatriote noir était surveillé mais ne pouvait le savoir. Quelques part, Nelmar trouvait ce genre de créature à l'esprit serré assez pitoyable. Les vantard sont des être faible qui dupent leurs adversaires pour paraitre plus fort. Mine de rien, ils ont quand même il certaine intelligence ... machiavélique, voir dangereuse.

-----

Kinslayer avait sentit l'agacement de son compagnon, produit par le féal noir mais il savait que celui-ci, puissant et sage, serait le calmer sans avoir à se montrer aggressif. Il resta appuyer contre son dossier, intéressé par la jeune kershane. A sa réponse il se demanda s'il ne l'avait pas légèrement offensé en lui proposant de l'aide. C'est vrai que lui connait la plupart des gens en Laima car il a énormément voyagé au cours de sa vie et que son répondant et sa perspicacité lui a toujours vallut beaucoup de respect auprès des autres. De plus, tenir tête aux militaires comme il le faisait amusait les gens. Lui ne faisait pas ça par irrespect mais pour justement tenir tête à la stratège qui est en réalité une amie à lui3.
Il haussa vaguement les épaules à sa réponse:


-Comme tu veux, mais si la magie devient trop cuisante, elle peut devenir mortelle. Seleument si tu veux juste en apprendre plus, un jour ou que tu sens que ton pouvoir te ronge ou t'affaiblis, va trouver la stratège de Al Balar, sa maîtrise du feu est assez ... déconcertante je dirais...-

Il lui fit un sourire en coin et la laissa répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   Dim 7 Oct - 13:02

    >> Le féal noir sentait toujours pesait sur lui un regard de haut comme si on le surveillait du ciel. Peut être est ce Zell qui était enfin de retour de voyage enfin tout cela l'importer peut la seule chose dons il avait envie était de paye et de repos. Le féal avait passé une mauvaise journée et voir débarquer Zell du haut du ciel n'arrangerait pas son cas. Zell était une panthère noir qu'avait recueillit Ambaro quelque mois auparavant Zell et elle s'entendait plus que bien se qui mettait assez de mauvais poil la féal noir qui la connaissait depuis plus longtemps que lui. Il ne supporter pas bien qu'on lui pique sa place en faite il était un peut jaloux de la grande place qu'avait prise le félin noir.

    *Zell je sais que t'es dans le coin descends des toits et vas dire bonjour au moins espèce de mal polie.*
    Moi mal polie par pour toi Nuruhuinë je ne suis pas tenter de tuer la main qui me nourrit.
    *Ne me chercher pas l'en plumer au je te crame les choses qui te servent d'aile. En plus Ambaronë n'a pas encore remarquer t'as présence sa me facilitera la tache.*
    *Tu me feras presque peur si je n’étais pas habituer a t'es menace mon chère.*


    >> Un félin noir sauta du toit de l'auberge ses longues ailes rouge plaqué sur son corps noir et musclé son regard était profond comme ceux de tout grand félin. Il regardait d'un air amuser Nuruhuinë qui brouter avec colère l'herbe que lui offrait si gentiment mère nature. Ce féal n'avait donc aucun respect pour la nature et toute espèce vivante dans ce monde. Le félin ne chercha pas plus longtemps querelle a l'animal sachent qu'il était capable de lui brûler réellement les ailes juste par envie. Il rejoints un fenêtre non loin et bondir sur rebord la fenêtre s'ouvrit sous la puissance du félin qui regarda tour a tour les deux Kreshan attendent les présentations.

    -------

    >> Ambaronë n'était pas vexer loin de la elle savait que Kinslayer ne connais rien de son passée de se qu'elle avait vécu pendant son voyage. Elle vit une ombre noir arriver a la fenêtre elle ne fut pourtant pas surprise elle tourna la tête lentement vers le félin qui était percher sur le rebords de la fenêtre.

    *Bien de bonjours Zell j'espère que tu as fais bon voyage. Voilà deux mois que je ne sentais plus t'a présence je me suis inquiéter pour toi. Mais a se que je vois tu vas très bien.*
    *Je m'excuse de me longue absence très chère Ambaro vous m'avez manqué tout se temps sans votre gentillesse et votre beau sourire ma tuer.*


    >> Amabro explosa littéralement de rire se félin était d'un comique parfois elle ne pouvait pas se retenir de rire quand il était là elle riait de bon cœur et ce n'était pas tout les jours que sa arrive. Elle se tourna vers Kinslayer avec un petit sourire joyeux sur les lèvres. Et désigna d'un signe de main le félin noir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin de la civilisation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin de la civilisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Constat d'une civilisation en détresse
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ?] [{fini}
» les cathos en érection pour défendre leur "civilisation
» ⊱ Les préjugés sont les pilotis de la civilisation ⊰ (LIBRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silence Des Arcanes :: Partie administration :: Corbeille :: Corbeille Laimë-
Sauter vers: