Le Silence Des Arcanes

La crainte de la guerre est encore pire que la guerre elle-même. Mais parfois, elle est nécessaire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Joraes
Esclave de Cilya
avatar

Nombre de messages : 269
Age : 28
Race : Dallalie
Date d'inscription : 17/08/2007

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Cours...   Sam 15 Nov - 14:42

[Désoler d'avoir mis un peu de temps, je savais pas trop quoi faire...Alors ca risque d'être court...]

Les choses se compliquaient de plus en plus. D'autres personne encore moins amicales...
Joraes ne savait pas quoi faire, mais dans quoi s'était il embarqué encore?
Le dallalie recula d'un pas, détournant le regard du spectacle répugnant qui se déroulait devant lui. Décidément, certains avait le chic pour trouver des moyens les plus répugnant pour tuer quelqu'un. Les bruits qui se faisaient entendre lui donnait la nausée...Mais il ne devait surtout pas vomir, une histoire de fierté...

Bien évidement, cela faisait plutôt rire la vampyre. Ca n'avait rien d'étonnant en fait, c'était leur nature...
Joraes se redressa un peu pour voire tout de même ce qu'il se passait.
D'autres hommes armés se tenait toujours devant eux, et la vampyre était partis s'occuper de l'un d'eux en particulier...

Mais qu'est-ce qu'il faisait là?

Il devait se reprendre, se concentrer sur ce qu'il devait faire...
Pourquoi pas profiter du fait que tout le monde semblait occuper pour filer en douce?
C'est vrai, il n'avait rien a faire ici, et il n'avait pas vraiment envie de se retrouver au beau milieu d'un combat...
Enfin, surtout si il ne sais pas contre qui se battre...

Oui, il valait mieux filer, il devait se faire discret, que la vampyre ne remarque pas tout de suite son absence.

Il commença a reculer doucement vers une petite ruelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://esperanza.forumsactifs.net/
Seth'Gya

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 24
Race : Réprouvé
Armes : Epée fine
Date d'inscription : 08/05/2008

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Cours...   Sam 22 Nov - 18:16

Toujours sur la fontaine où il s’était assis, le reprouvé regardait la scène avec stupeur. La Vampyr était forte et connaissait son adversaire mais les pratiques qu’elle avait utilisées lui paraissait un peu trivial… Il voulait quelque chose de sanglant, de magistral, à en couper le souffle. Tuer son ennemi était tout un art, savoir écraser les autres tout en y prenant du plaisir… Sentir les os se briser, les membres se détacher ou encore se tordre, ou bien encore sentir les ultimes battements du cœur de sa proie entre ses doigts… Boum, Boum et Boum. On en pourrait faire un joyeux disque de chanson, sûrement. La tournure que prenait cette nuit enragée lui plaisait affreusement, tout s’enchainait comme des dominos. En premier, on tue une personne puis d’autres Accourent à son secours mais se font par la suite étrangler, écorcher puis empaler. D’y penser, les respirations de Seth-gya s’accéléraient, le plaisir que pouvait ressentir un Dalharen noir était là… Soudainement, son regard se tournait vers le perfide Dallalie qui accompagnait Vyvy, il semblait peu fort et était bon pour accomplir les tâches les plus dégradantes, sa posture lui faisait penser à un ancien Dallalie qui jadis l’accompagna dans l’une de ses quêtes mais qui malheureusement périt. Comment ? –Dallalie, veux-tu savoir ?-

« C’était plutôt torride, Quand aurais-je droit au même sort Vampyr… »

Seth’ s’approcha du cadavre, le scruta du regard, se pencha et mit une main sur le cou du corps après ans inanimé. Sa peau était encore fraîche… Du toucher, il put sentir encore les le sang circuler et pour accélérer le pas, son doigt se posa sur la veine du cou. La main froide du reprouvé avait touché tant de dépouilles que son approche vers Edouard semblai naturel. Avec son index et son majeur, il arracha la veine laissant éjaculer du sang sur le sol… Spectacle bien abominable.

« Allons-y… »

Il jeta un regard vers Joraes
.

« Viens avec nous… »

Les 3 individus partaient du village, derrière eux la désolation et devant-eux le pouvoir sur tout être existant. Exister pour être soumis ou dans le cas échéant se faire tuer. Seth’ avant bien des idées mais pour l’instant il ne pouvait les dévoiler…trop tôt. Ils passèrent le sortie du village et s’engouffraient dans une forêt dense et obscure. Après cette forêt se trouvait la taverne noire de Cylia réunissant les plus gros rebuts de la société. Un endroit parfait pour planifier un dessin d’envergure. En attendant, en marchant dans la forêt…

« Vyvy, Que fais-tu dans ce monde si triste ? » Dit Seth' d'un ton sarcastique.

Vyvy ? Cela sonnait si bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivaldynia

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 22
Race : ~Vampyr~
Armes : Bats-toi avec moi, tu le saura bien assez vite...
Compagnon ( Compagne ) : Tahar
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
Amour: Hogow'en...
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Cours...   Dim 30 Nov - 12:09

  • Ignorant la remarque du Réprouvé, Vivaldynia posa ses yeux gris sur le Dallalie. Il n'était peut être pas le meilleur esclave après tout, même pas capable de tenir face au sang. Créature répugnante qu'il était, dans un monde ou tout n'est que guerre, il faut parfois des faibles. Heureusement pour la Vampyre, elle ne faisait pas partie des faibles. Un sourie s'étira sur ses lèvres lorsque la jugulaire de l'homme mort explosa sous la pression des doigts du Réprouvé. Spectacle abominable, mais réjouissant. Avec autant de grâce qu'une araignée, la belle Vampyre suivit Seth. Jamais elle ne regarda si le Dallalie les suivait, bien que cela aurait été amusant. Ils sortirent du village, pénétrant dans la forêt. Au loin, des crics humains, des pleurs, bref, rien de bien nouveau. Parfois les humains était des créatures très simples, il suffisait de faire un peu de bruit pour que tout le monde se mette à hurler à la mort. C'était un des jeux que Vivaldynia aimait tant. Pourtant, il n'y avait aucune logique dans les réactions humaines. En tuant, la Vampyre se nourissait et ainsi survivait, mais les humains prenaient ce genre de chose très mal. Alors qu'eux, misérables créatures, tuaient les animaux pour survivre mais jamais ils ne se sentaient coupable. Un jour, la Vampyre irait voir un humain et lui posera la question. En attendant, la forêt lui permettait de faire le point sur sa position...


  • Elle ne répondit pas au Réprouvé, bien que son surnom lui semblait un peu enfantin. Elle eu l'impression d'être une gamine, comme lorsqu'elle était humaine. Rien que cette pensée la fit frissonait, son humanité avait été la pire période de sa vie, elle n'était une Vampyre que de fraîche date. Elle ralentit et marcha calmement, au milieu des fougères. Au loin, une lueur dansait : la taverne. C'était un lieu pour les créatures funestes, la Vampyre y allait souvent pour faire des rencontres plus interressantes que les humains. L'odeur acre du feu lui parvint alors qu'ils se rapprochaient de la petite demeure. Elle se concentra sur le bruit de ses pas, mais ceux-ci était quasi inexistant. Elle était discrète, mais ses mouvements étaient d'une grâce mençante, rien à voir avec les petites Dalharens qui dansent et chantent avec grâce. Non, une charme digne d'une araignée qui prend malin plaisir à voir sa proie s'engluer dans sa toile. Finalement, elle répondit.


- Je m'amuse, voilà ce que je fais...

  • Elle souria dans l'ombre, son amusement n'était pas très catholiques. En fait, il fallait être plusieurs pour jouer, hors, elle seule s'amusait dans ces jeux sadiques. Les autres joueurs pérrissaient la plupart du temps dans d'atroe souffrance ou devenait fou. Elle passa ses doigts dans ses cheveux pour cacher son visage. Pas aml de monde n'aimait pas la présence funeste qu'une Vampyre. En plus, celle-ci sentait encore le sang frais, perspective qui réjouissait encore moins le tavernier. Elle ria intérieurement, et un sourire peu amical s'étira sur ses lèvres.


- Te crois-tu assez fort pour venir avec nous, Dallalie ?

  • Le feu n'était plus qu'à une dizaine de mètres, et désormais tous avaient le choix entre sortir des fougères et aller à la rencontre des autres créatures, ou faire demi-tour et foncer dans les bras des hommes pour se faire brûler sur un buché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silfia.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silence Des Arcanes :: Partie administration :: Corbeille :: Corbeil Cilya-
Sauter vers: