Le Silence Des Arcanes

La crainte de la guerre est encore pire que la guerre elle-même. Mais parfois, elle est nécessaire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jamais renier le passé ... l'écrire plutot !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jamais renier le passé ... l'écrire plutot !   Dim 16 Sep - 17:19


Prologue


    A qu'elle était belle cette journée ! Le soleil brillait, les oiseaux chantaient, le sable chaud vous glissaient entre les orteils, les jeunes demoiselles aux physiques peu reppoussable me tentèrent de ... mais ... qu'est-ce que vous faites ?? Vous êtes en train de lire se que j'écris ? De quel droit ? Qui vous a permis ? Nan je plaisante, mais quand même vous auriez pu me prévenir avant que je racconte des conneries ! Non c'est vrai, certains détails auraient pus être gênants, voir compromettants ! D'ailleurs ... vous êtes là pour quoi? Vous dites ? Lire mon histoire ? Et bien ... si vous insistez, je ne vois pas pourquoi je vous le refuserais ! Et puis vous avez l'air simpathique ! D'accord, alors je vais vous parler de moi ... non je ne suis pas egocentrique ... ou presque... Enfin arrêtez de me couper ainsi ! Bon installez-vous, je vais commencer...

    Je me présente (je m'appelle Henri), je m'appelle Kinslayer, et je suis un Kershan ! Sa vous étonne n'est-ce pas ? Et bien vous serez encore plus étonné une fois mon histoire contée ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jamais renier le passé ... l'écrire plutot !   Dim 16 Sep - 18:11


Acte 1 : Le peuple Nomade



Chapitre 1: Ma naissance (attention c'est très important quand même !)


    Tout commença dans les Terres Arides, au royaume Laima. Ce desert au milles dunes s'étend à perte de vue et abrite des secrets que vous ne pouvez imaginer ! Comment vivre dans un lieu aussi chaud ? Etonannt n'est-ce pas ? Pourtant des kershans y vivent et ça depuis des années et des années... On les surnomme le peuple Nomade ou les Maraudeurs. Le desert leurs à offert un physique particulier et différent des autres contrée. En effet, leurs peau est de couleur sombre et c'est une crête qui se dresse sur leurs fronts. Ainsi ils peuvent capter la chaleur du soleil et la modéré dans leurs corps... Enfin c'est se qu'on m'a dit ! Si vous ne me croyez pas, je ne vous obligerez pas à le faire.

    Qu'y a-t-il de plus beau qu'une pluie d'étoile dans le ciel d'encre de la nuit. Toutes ces scintillantes lumières qui semblent tomber sur le sable rafraîchit tout en buvant un thé ? Cette nuit là fut pour moi le commencement de tout. Je sortit, je découvrit tout d'abord ma mère. La peau tannée, le visage allongé et les yeux bleu azurs, si doux qu'on se sentait flotter à travers des vagues de douceurs. Elle me sourit avec une telle douceur qu'elle en aurait été palpable. Je tendais mes bras mais il ne fesait guère que quelques centimètres. Et alors ? Vous aussi vous avez déjà été aussi riquiqui !
    Ce découvris ensuite mon père qui venait de se pencher par dessus son épaule. Le visage plus dur, plus massif, une peau de charbon et des yeux aussi puissant que l'or. Tant de monde après des mois de solitudes !
    Mes parents semblaient si heureux de me voir ! J'étais le seul survivant d'une portée ... j'ai eu chaud au miche quand j'y pense !
    Je fut surpris de la douceur des écailles de ma mère quand elle me pris dans ses bras pour me serrer contre son coeur. Elle me murmurait de sa voix mélodieuse des mots qui m'étaient parfaitement incomprhensible. On parle au bébé mais ils comprennent pas, pourquoi le faire alors ?

    Je fut ensuite enroulé dans un drap de soie et posé dans un berceau de bois fins et tressé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jamais renier le passé ... l'écrire plutot !   Dim 7 Oct - 13:52

Chapitre 2: Rencontre



    Déjà petit j'étais un vrai don juan (non je suis très modeste, pourquoi?). Toutes les petite kershanes fondaient littéralement dans les bras. Je dois avouer que mes yeux de couleur changeante les impressionaient. c'est vrai, je pouvais les faire devenir jaune comme rouge. Mon grand-père parlait d'un "défaut de fabrication". Je comprenait pas pourquoi il n'aimait pas, moi j'adorait. Et puis comment ne pas aimer une bouille aussi belle que la mienne.

    Je commençais à peine à marcher lorsque des cousin du sud son venus nous voir. Contrairement à nous il n'avaient pas la peau noire mais bleus et blanches. Une fois par an, nos deux peuples se retourvent pour festoyer et se rappeller de bon souvenirs. Lesquels? Je n'en ai aucune idée.
    Ma mère me posa dans le coin où avait été réunis tous ceux de mon âge. Je piaillait comme un fou, me sentant insulté ! Je voulais être avec les grands ! Oui déjà petit je faisait chier tout le monde mais que voulez-vous, j'étais en avance pour mon âge. Je boudais dans un coin lorsque je le vis. Merveilleuse petite kershane au grand yeux jaunes ! Assise dans un coin, elle se mordillait les griffes en regardant ses compatrote s'agiter.
    Tout de suite, voyant qu'elle était seule, et puisant dans ma bonté eternelle, je m'avançait, et la regarda naturellement (en la dragant franchement),
    un peu comme ça
    Spoiler:
     
    Elle était comme les autres ! Encore petite dans sa tête et elle ne compris pas mon regard. Elle se contenta de me sourire. J'étais comme un fous ! On a passé la soirée ensemble, elle sur mon dos (heureusement elle n'était pas lourde), pendant que je parlait tout seul (façon de dire, je ne parlait pas vraiment), j'étais doté d'un caractère fort et d'une intelligence puissante (pour rester dans la modestie !)

    Quel fut mon désarrois lorsqu'elle partie le lendemain ! Depuis ce jour je n'attendais qu'une chose, la revoir

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jamais renier le passé ... l'écrire plutot !   Sam 20 Oct - 15:15

Chapitre 3 : Bêtises ?



    Quoi? Des bêtises ? Moi ? Vous croyez vraiment que je suis du genre à faire des bêtises ? Et bien ... peut-être que vous n'avez pas tort en fait ... Sa me rappelle quelques chose ... Mais oui ! Alalala il faut vraiment que je vous la racconte celle-là !

    Durant ma toute petite enfance, j'ai grandis avec un groupe de camarades qui m'étaient semblables. Il y avait Darios, Jurid, Tsuk, Grim et moi. On était une sacré bande de gamins de 2 ans ! On nous appellait la bande des 5. On avait tous un peut la même tête, il n'y avait que moi qui pouvait me différencier d'eux en changeant mes yeux de couleurs. Mais quand on faisait des "farces", je faisait exprès de garder mes yeux jaunes pour pas qu'on me reconnaisse !

    C'était la période de trak, c'est à dire quand les troupeaux de Dircols sauvages. Une fois par ans ils traversent le desert et offre une cartaines viandes aux nomades. bien sûr on était trop petit pour y aller et on en profitait toujours pour faire des "farces". Donc quand les kershans partaient à la chasse et que seule les kershanes sous surveillait (enfin discutait entre elle en lavant le linge, on peut pas die qu'elle nous surveillait vraiment), on en profitait pour nous faufiler dans la tente du Vieux Fity. Pourquoi? Facile ! C'est qui surveillait toujours la nourriture ! Et nous, petit gourmand, profitions de son abscence pour nous servir. Ce jour-là on a trouver sa réserve de fromage. Quoi? Qu'es-ce que c'était ? On en avait jamais vu et jamais gouté mais je sais aujourd'hui qu'il l'achetait très cher à Dugrim Nar mais que se vieux râleur le gardait toujours pour lui tout seul. Inutile de dire qu'on lui a avalé toute sa réserve, c'est à dire 2 meules ! Avec ça j'ai trouver un gros pack de crème et je suis revenue en hurlant de joie ! Arg ! Le Vieux Fity venait d'entré et me fusillait du regard. Il se mit à hurler et tous les kershans qui revenait de la chasse nous trouva . Fity s'approcha et saisit Grim qui avait bien mangé et ... enfin bref il lui offrit un petit cadeau.

    Qu'elle raclée mémorable on a eut ! Je suis sûr que j'ai encore la marque sur moi ! Et je vous parle pas de notre supers halène fromagère !
    Mais bon, à part ça, je ne pense pas être le genre de personne à faire des bétises... pourquoi hochez-vous la tête ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jamais renier le passé ... l'écrire plutot !   Sam 20 Oct - 15:42

Chapitre 4 : Tatie



    Ah Tatie ... C'est vraiment mon dernier souvenir d'enfance très jeune ... C'était avec la Tatie ! Enfin c'est comme cela que je l'appellait car en fait, c'était une griffone. On ne la voyait pas souvent mais quand elle passait, elle prenait toujours plaisir à dénigrer mon père et me trouver trop maigre ! Bien sûr elle était comme de notre famille mais quand elle m'a porté la première fois, elle était très étonné de ma taille si frêle. Je me souvient encore de son regard hautain. Brrr ! Et puis elle ne supportait pas quand on faisait des bêtises ,je veux dire farces ! Tout le temps en train de râler. Pourtant quand elle venait, j'essayait de me faire le plus mignion et le plus tendre . Quand je grandis un peu (vers 2 ans quoi) ça c'est quand même amélioré ! Ben oui à cet àge, elle me trouvait adorable avec mes petits yeux innocents ; je faisai exprès et après elle me serait contre elle. A dire vrai j'avais horreur de ça mais en même temps j'adorais ! J'aimais pas parsqu'elle sentait .... la vieille ! Cepandant il m'était plaisant de me dire qu'elle m'aimait finalement même si ce n'était pas toujours voyant !

    Comment elle est devenue ma Tatie ? Bonn question ! c'est vrai qu'on pourrait se demander pourquoi une griffone passait chez les nomades ! En réalité c'est parsqu'elle à connues ma mère bien avant ma naissance. Maman était avec mon grand-père sur la mer et tout deux revenait d'u échange commerciale. Elle venait tout le temps avec lui mais hélas, ce jour là ils sont tombé sur le Naufrageur. Je n'en sais pas assez sur lui pour vous en parler ... Quoiqu'il en soit, c'est Tatie qui l'a sauvé de la noyade et la élevé dans la forêt avec elle. Mais bien sûr, ma mère voulut un jour retrouvé ses racines et elle retourna auprès des Nomade qu'elle avait quitté durant des années. Heureusement Tatie passe toujours la voir. Mon grand-père ? Je crois bien qu'il c'est fait happé ...

    Sacré Tatie ! Quelques soit la situation tordue ou je me trouve, je pense toujours à elle parsqu'elle était la meilleur pour me conseillé quand j'avait des soucis. Grâce à elle j'ai eut quelques cocard mais sa ne m'a jamais empêché de l'adoré ^^
    Son nom ? Aucune idée ... Tatie !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jamais renier le passé ... l'écrire plutot !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jamais renier le passé ... l'écrire plutot !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» écrire sur le passé...
» Le passé, l’avenir, ces deux moitiés de vie dont l’une dit jamais et l’autre dit toujours. [PV Nami]
» - Rêve d'un passé à jamais révolu -
» [Libre] Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais
» Oublie ce qui t'a blessé dans le passé, mais n'oublie jamais ce qu'il t'a appris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silence Des Arcanes :: Partie administration :: Chroniques Crépusculaires-
Sauter vers: