Le Silence Des Arcanes

La crainte de la guerre est encore pire que la guerre elle-même. Mais parfois, elle est nécessaire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un abris pour la nuit (Lucrèce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kilana



Nombre de messages : 13
Race : Karani
Armes : Elles sont aussi changeante que les remous d'un cours d'eau
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Dim 25 Jan - 16:36

En cette nuit d'hiver, un vent glacial balayait la forêt et bien que sa fourrure soit épaisse, Kilana commençait à ressentir les sinistre effets du froid.C'était à peine si elle sentait encore ses doigts!Si elle ne trouvait pas vite un abris, elle était perdue mais fort heureusement les croassement d'un corbeau ne tardère pas à se faire entendre.Apparament Raven avait trouver quelque chose qui pourrait faire l'affaire ...

Suivant les croassement qui se faisait de plus en plus impatient, la Karani ne tarda pas à se trouvée face aux reste d'une petite cabane qui, autrefois, appartenait probablement à un druide ou un forestier.Sans se faire prier, elle entra à l'intèrieur et referma la porte derrière elle.Il y faisait aussi froid qu'a l'extèrieur mais, au moins, elle était désormais à l'abris du vent ce qui était déjà bien.S'envellopant dans ses ailes, elle commença l'entement à se réchauffer et ne tarda pas à se sentir mieux.

*Toi être ingrate ou croa?*

Nullement surprise par ce qu'elle venait d'entendre, Kilana leva la tête et observa le corbeau qui s'était posé sur une excroissance du mur de rondin.Décidément, elle se demandait si un jour elle parviendrait à le faire parler correctement car ce n'était pas qu'il ne pouvait pas mais plutôt qu'il ne voulait pas ...

"Non Raven, je suis tout sauf une ingrate, et tu le sais bien pourtant ... Seulement, j'avais d'autre chose en tête en entrant ici ..."

Secouant légèrement la tête elle entreprit d'examiner les lieux, ce qui ne fut pas long étant donner la petite taille de la cabane.Le mobiler se résumait à une paillaise d'herbe sèche, à deux tabouret et à une table.C'était sommaire mais elle s'en contentrait pour cette nuit.Tandit qu'elle s'avançait vers la paillase pour vérifier qu'elle n'était pas pleine de parasite, Raven commença à s'agiter et à croasser.

"Qu'y a t-il Raven?"

*Humain!Prêt!*

Un humain?Hum ... Mieux valait être prudent.Utilsant le peu de force qu'il lui restait, Kilana rassembla l'humidité de l'air dans sa main droite jusqu'a ce que des griffes de glace se forme autour de son poignet.Epuisée par cet effort soudain mais prête à se défendre, elle fit face à la porte et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucrèce

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 25
Race : humaine
Armes : mes mains, mon coeur
Compagnon ( Compagne ) : Ekuss, mon très fidele chat
Date d'inscription : 27/11/2008

Feuille de personnage
Amour: Aimerai le monde entier si il le fallait
Niveau:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Dim 25 Jan - 17:40

Lulu tremblait de tous ses frêles membres, le froid la transcendait, elle serait contre elle son pauvre chat miteux à qui il manquait beaucoup trop de poil pour le laisser courir dans cette hostile nature. Elle ne savait même pas où elle était on lui avait juste dit au dernier village qu’elle avait croisée qu’on était a Cala. Et elle était partie s’enfoncer dans cette maudite forêt où le vent sifflait, menaçant, entre les branches.

La malheureuse était rendue à un point ou elle se demandait si elle mourrait d’abord de froid ou de peur. Elle regarda son animal qu’elle serrait contre elle, il lui répondit par un regard appuyé qui voulait dire « Secoue-toi ou tu y restera ». Elle hocha la tête et reparti, mis elle se trouvait complètement perdue, elle ne savait ni où aller ni que faire. Sa pauvre robe était aussi mal en point que sa propre personne, c'est-à-dire qu’elle ne l’aidait pas du tout a avoir plus chaud.

C’est quand elle commença à sentir que ses mains se réchauffaient alors qu’elle était toujours exposée au grand froid qu’elle paniqua réellement, car il était bien connu que lorsqu’on avait l’impression d’avoir les extrémités chaudes c’est que le froid se répandait ailleurs : dans les poumons dans la tête et surtout dans le cœur, et sa, c’était l’hypothermie. Et c’était grave, mais peut être se faisait elle des illusions, peut être que ses mains se réchauffaient réellement.

Lucrèce était comme une ignorante au pays du savoir, sa vision commençait à se brouiller, elle titubait, n’était plus maîtresse de ses gestes, elle trébucha et s’étala de tout son long par terre .La forêt continuait sa vie, les arbres avait peut être pitié d’elle, mais n’était pas en mesure de l’aider, elle avait l’impression qu’elle n’allait plu jamais pouvoir se relever.

Quand soudain une lueur d’espoir se fit entendre, Lulu leva la tête. Une Karani, juste là à une dizaine de mètre, elle était sauvée, elle cria…mais absolument aucun son ne sortis de sa bouche ! *Oh mon dieu non pitié pas ça !*, elle renouvela sa tentative, en vain, elle était fortement tenté de pleurer.

Mais un élan de courage la pris, elle se releva a demi fut prise d’un violent vertige, mais fit de grand effort pour avancer en direction d’où elle avait vu la personne partir. Elle fut presque sur le bord de poussé un cri de joie lorsqu’elle aperçu la cabane où cette dame venait d’entrer.

Elle se traîna lamentablement jusqu'à la porte ou un nouveau vertige le pris, cette fois elle ne résista pas elle s’écroula à terre, et dans un effort surhumain elle leva son poing pour envoyer contre la porte quelque coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilana



Nombre de messages : 13
Race : Karani
Armes : Elles sont aussi changeante que les remous d'un cours d'eau
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Dim 25 Jan - 18:20

Les oreilles de Kilana se dressèrent lorsqu'elle entendit les faibles coups porté à la porte.Visiblement l'humain ne devait pas être hostile sinon pourquoi donc aurait il frapper à la porte?Se tenant prête à frapper au cas où il s'agirait d'un piège, la Karani s'avança et ouvrit la porte.Sur le coup, elle ne comprit pas mais se rappelant de la faiblesse des coups elle regarda vers le sol et vit ce qui semblait être une jeune humaine.

Comprenant ce que la jeune fille risquait, elle incita Raven à se calmer et lui ordonna d'aller chercher deux morceaux de silex afin qu'elle puisse allumer un feu.Sans perdre une seconde de plus, Kilana la traina à l'intèrieur l'allongea sur la paillasse.Au moins ainsi, elle serait à l'abris du vent et son chat pourrait la réchauffer un peu.

Tandis qu'elle allait fermer la porte, Raven entra en trombe dans la petite cabane et lacha deux petites pierre sur la table.Parfait!Pour une fois le corbeau avait bien fait son boulot.Jetant un bref regard à la jeune fille et à son chat, Kilana s'approcha d'un des vieux tabouret et le tailla en pièce avec ses griffes de glace, qui fondirent quelques instant plus tard, puis elle arracha un morceau de la paillasse.

Une chance que le sol fut en pierre et non en bois car autrement, elle n'aurait put faire de feu.Après avoir réunis les restes du tabouret en un petit tas à quelque pas de la paillasse, elle enflamma la poignée d'herbe sèche avec les deux morceaux de silex puis elle s'enservis pour embraser le bois qui fort heureusement s'emflamma rapidement.

Soupirant de soulagement, Kilana s'approcha de l'humaine, s'asseya et, ignorant complètement le chat, la redressa en position assise pour ensuite l'enveloppée dans l'une de ses grandes ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucrèce

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 25
Race : humaine
Armes : mes mains, mon coeur
Compagnon ( Compagne ) : Ekuss, mon très fidele chat
Date d'inscription : 27/11/2008

Feuille de personnage
Amour: Aimerai le monde entier si il le fallait
Niveau:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Lun 26 Jan - 20:06

(Est-ce que Kilana parle Animal ? C’est juste pour savoir si elle peut se taper le discute avec mon chat si ma perso doit être un peu HS !! Et je voulais te demander aussi, les Karanis sont un mélange de quelles races ?)

Lulu était sur le sol, elle entendit la porte s’ouvrir, une joie la submergea, elle n’était plus seul, et de son point de vue rien ne réchauffait plus que la chaleur vivante. Elle senti qu’on la traînait sur un sol caillouteux, puis sur une paillasse, on s’activait autour d’elle, elle entendait une voix douce et des croassements. L’on faisait du feu, ah ! Quels bonheur, Ekuss se pelotonna sur son ventre. Mais la jeune Karanis l'avait redréssée, prise contre elle et enveloppé dans son aile.

Lulu était fortement impressionnée par tant de bienveillnce qui s'étit déja occupé d'elle comme sa...personne, vraiment personne ! Elle se sentait bercé comme très lentement dans un cocon de douceur

Elle était surprise de ne pas voir son chat siffler comme il le faisait sur tout les autre, Lulu n’ignorait pas que son chat était très intelligent, mais il était aussi antipathique à quiconque d’autre qu’elle. Mais il avait certainement compris que la jeune inconnue venait de sauver la vie de sa maîtresse.

En effet le chat avait très bien compris la situation, il l’avait d’autant plus compris que Lucrèce était tombé sur lui lors du premier vertige, la Karani s’était occupé de la couché puis de d’allumer un feu et avait même poussé le sauvetage jusqu'a l'éjecté, lui, du corp de son unique aimé.

Il l’avait regardée faire, tout en s’assurant qu’il couvrait au maximum de sa possibilité sa chère maîtresse jusqu'a ce qu'il se fasse expulsé sans ménagement de Lucrèce. Désormais que son amie était au chaud, il porta son regard sur la Karani, ce regard, plein de sagesse, portait au font une lueur, qu’il n’avait, d’ordinaire, que pour sa maîtresse, de la gratitude.

Lucrèce avait les yeux hermétiquement clos, que pouvait elle faire d’autre, elle était épuisée, et commençait a se réchauffée grâce à…sa sauveuse !!


*Mon dieu suis-je une si ingrate fille pour n’avoir même pas remercier cette si brave personne !!*

Elle ouvrit brusquement les yeux a lorsque cette pensée lui sauta à l’esprit, elle regarda a coté, la jeune Karani la regardait d’un air anxieux. A cette vision un sourire lui vint, sa sauveuse allait même jusqu'à s’inquiété pour elle. Elle tenta de se redresser.

-Je vous…je…je vous…remercie…j’ai…

Elle balbutiait, s’emmêlait, elle avait dit merci, le principal était là. Elle se recoucha lentement sous l’impulsion de la Karani, qui l’adjoignait au calme.

Ekuss avait observé la scène en silence puis il jeta un coup d’œil au corbeau, il ne lui disait rien de bon mais il n’allait pas le siffler, ne serait-ce que par respect pour l’inconnue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilana



Nombre de messages : 13
Race : Karani
Armes : Elles sont aussi changeante que les remous d'un cours d'eau
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Mar 27 Jan - 21:46

(Kilana ne parle pas Animal mais Raven peut lui servir de traducteur.Quant aux Karanis, et bien ... Pour ceux qui vive actuellement il s'agit d'un mélange de loup, d'humain et d'un oiseau voir d'une chauve-souris.Ils sont peu nombreux à vivre (9) et seul deux sont joué (Par mes soins^^))

Kilana regardait le feu sans dire un mots jusqu'au moment où la jeune humaine revint à elle et la remercia d'une balbutiante.La pauvre avait dut atrocement souffrir du froid d'autant plus que contrairement à elle, elle n'avait pas une épaisse fourrure pour la protégée.Avec ce qui semblait être un sourire, elle regarda Lucrèce et la rallongea doucement sur la paillasse.

"Essaye de dormir un peu ... Tu doit être épuisée"

D'ordinaire, la Karani ne se montrait pas aussi douce avec les êtres humains mais le fait d'avoir été humaine un jour l'empêchait de se montrée insensible, de plus, l'instinct maternel de la louve qui sommeillait en elle s'était réveillé à la vue de la jeune humaine ...

Tandis que Kilana s'occupait de l'humaine qui ne lui inspirait que du dégout, Raven se posa sur la table et observa le chat en se demandant ce qu'il avait à le fixer comme ça.Sans quitter Ekuss, le corbeau s'ébroua puis entrepit de lisser ses plumes à l'aide de son bec puis sa toilette finit il descendit de la table pour ensuite s'approcher du chat en sautillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucrèce

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 25
Race : humaine
Armes : mes mains, mon coeur
Compagnon ( Compagne ) : Ekuss, mon très fidele chat
Date d'inscription : 27/11/2008

Feuille de personnage
Amour: Aimerai le monde entier si il le fallait
Niveau:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Jeu 29 Jan - 21:27

Kilana avait recouchée la jeune fille sur la paillasse, en lui disant de se reposer *excellente idée* se dit Lucrèce, cette dernière avait décidé très solennellement qu’elle ne parlerait qu’a son réveil car elle était épuisée, elle se laissa complètement aller dans les bras de Morphée. Dehors la nuit tombait, les étoiles s’étaient mises à tutoyer le sommet des pins. Et tout l’univers nocturne s’éveillait, hiboux et chauve-souris et tout ce qui s’en suis, d’effrayant bruit survenait, des bruits qui auraient eu vocation à faire peur à Lucrèce, mais pour la première fois depuis longtemps, elle partait tranquillement au pays des rêve pays qu’elle avait eu bien envie de revoir, mais elle n’en avait pas vraiment eu l’occasion, c’est donc heureuse qu’elle s’endormait.

Ekuss lui avait continué de regarder le corbeau, qui lui aussi s’était mis à le guetter, puis il s’était rapproché. Il s’était ébroué, avait fait sa petite toilette. Ekuss le regardait avec plus de mépris que jamais. Il fallait dire que ce chat était aussi sage qu’hargneux, il n’aimait personne, et d’ailleurs n’en avait aucune envie, sauf qu’il se laissait aller à ce sentiment pour une seule et unique personne, sa maîtresse, qui a force de le couvrir d’amour chaque jour, chaque minute, chaque seconde il avait fini par ne plus pouvoir se séparer du tout d’elle, d’en être totalement accroc, être loin d’elle le rendait fou de rage, de désespérance.

Quand le corbeau se rapprocha de lui en sautillant, il fut pris de furieuses envie de griffer mordre, mais il parvint à se contenir et ne le siffla même pas il le regardait avec plus de haine que jamais, il jeta un coup d’œil a sa chère maîtresse, elle dormait comme un bébé, ce qu’elle avait l’air paisible, ce qu’il l’aimait…mais il s’égarait. Il porta alors son regard sur la maîtresse de l’oiseau apparemment elle n’avait aucunement l’intention de demander à son animal de s’éloigner de lui. Il resta un moment a fixer l’oiseau se disant que cette bête allait bien finir par partir.

La queue d’Ekuss fouettait brutalement l’air. Il finit par miauler au corbeau :


« Eloigne toi de moi, chiqué volaille, si tu ne veux pas tâter de mes crocs. »

Ca y était, l’agression était lancée, il allait voir ce que ce volatile avait dans le ventre, s’il était aussi « chiqué » qu’il le pensait. Ekuss ne reculait devant rien pour voir ne se que valait ceux qui entouraient sa maîtresse car, elle, contrairement à lui se laissait aller à la fraternité avec n’importe qui, mais il effectuait souvent des contrôle, et pour une fois qu’il pouvait parler, il n’allait pas se priver d’exprimer le fond de sa pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilana



Nombre de messages : 13
Race : Karani
Armes : Elles sont aussi changeante que les remous d'un cours d'eau
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Mer 4 Fév - 20:08

L'éclat de haine qui scintillait dans le regard du chat n'échappa guère au corbeau. Visiblement, ce chat miteux avait déjà une dent contre lui bien qu'il ne lui ai rien fait ... Pour le moment ! Sautillant sur ses pattes maigrelette, le corbeau s'approcha un peu plus d'Ekuss puis il battit des ailes en lâchant un croassement rauque lorsque celui-ci l'insulta.

"Sâche, vieux chat miteux, que si ma maitresse n'était pas là, je me ferais une joie de te crever les yeux pour ton insolence !"

Le corbeau s'envola et jeta un coup d'oeil du côté de Kilana. Voyant qu'elle ne regardait pas dans leurs direction, sans doute était elle trop occupée à surveiller l'humaine, il fondit sur Ekuss et referma ses serres autour de l'une des oreilles du chat puis il tira un peu avant de battre en retraitre et de se poser sur la table pour éviter de probable réprésaille.

"Je te conseille d'être prudent ... Car si jamais je te croise et que tu est seul, je te ferais regretter d'être né !"

Soudain, le corbeau fut parcourus d'un long frisson. Tremblant légèrement, il tourna la tête vers la Karani qui le fixait d'un air glacial. Elle n'avait certe pas put comprendre ne serait-ce qu'un mot de ce qui s'était dit mais ses pensées était si liée à celle de Raven qu'elle avait vite comprise que les deux animaux ne s'échangeait pas des banalitées. Toute trace de gentillesse avait quittée sont visage, seule la colère y était visible. Se levant d'un bond, elle attrappa Ekuss par la peau du coup et le posa, sans ménagement, sur la table puis reculant de quelque pas, elle fixa les deux animaux et leurs parla d'une voix calme mais aussi froide que la glace.

"Ecoutez moi bien vous deux, si jamais je vous surprend à vous chamaillez, je vous jure que je n'hésiterais pas à vous geler sur place ! Alors tachez de vous tenir tranquille car au cas où vous l'auriez oubliez, il y a ici une jeune humaine qui à grand besoin de repos."

Fermant les yeux, elle soupira puis les rouvrant elle amena son regard sur sa protégée.Visiblement, elle dormait encore. Ramenant son regard sur les deux animaux, elle poursuivit.

"A partir de maintenant, je vous surveille alors je vous conseille de ne pas faire de bétise ..."

Sur ces mot, elle retourna s'assoir à cotée de Lucrère pour attendre son réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucrèce

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 25
Race : humaine
Armes : mes mains, mon coeur
Compagnon ( Compagne ) : Ekuss, mon très fidele chat
Date d'inscription : 27/11/2008

Feuille de personnage
Amour: Aimerai le monde entier si il le fallait
Niveau:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Dim 8 Fév - 17:29

Le corbeau lui avait annoncé qu’il lui aurait crevé les yeux, ce qu’i fit intérieurement sourire le chat.

-Ca a trois plumes sur le bec et ça se croit supérieur ! De plus je constate que monsieur a peur de sa maîtresse.

Sur quoi l’oiseau répliqua que si un jour il le croisait seul il s’occuperait de lui régler son compte, ce fut le comble de l’apogée du fou rire intérieur qui se propageait a l’intérieur du chat, il y en avait vraiment qui ne se prenait pas pour n’importe qui.

-Eh bien, je t’attendrai, et nous verrons lequel aura raison de l’autre.

Il jeta un regard défiant à l’autre, non mais pour qui se prenait il celui là ! Soudain avant qu’il ait pu réagir l’animal avait fondu sur lui, lui avait enserré l’oreille, puis était parti se poser sur la table. Ekuss s’était précipité à sa suite pour ne pas être en reste, il avait sauté sur un tabouret toute griffe dehors, bien décidé a mangé le plat de la vengeance chaud.

Mais lorsqu’il aperçu que le corbeau avait cessé de le regardé pour fixé ses yeux écarquillé sur un point derrière lui. Il s’était retourné et avait vu la Karani se rapprocher à grand pas. Il avait été attrapé par la peau du cou, et tout deux s’était fait copieusement enguirlander.

D’après elle, lulu avait besoin de se reposer.
*Eh bien décidément, on est pas tombé sur la pire* pensa Ekuss.

-Si elle savait par où est passée ma maîtresse, elle saurait qu’elle pourrait la réveiller d’une gifle, elle la remercierait tout de même.

Il avait parlé plus pour lui que pour l’oiseau, il avait parlé dans le vide, il était souvent pris de pitié ainsi pour sa maîtresse, elle qui était douce, avait été obligé d’endurer des choses bien trop dur et alors qu’elle était trop jeune, il n’avait pas quitté la Karani des yeux. Puis il se ressaisit et tourna la tête vers le corbeau.

-Elle a raison, qu’est ce qui t’a pris de m’agresser comme ça ?

Sur ces paroles le chat envoya un petit sourire à l’autre. Evidement c’était lui qui avait commencer à l’agresser mais il aimait à taquiner un peu ses adversaires. La maîtresse du corbeau était retournée auprès de lulu.

Puis la petite avait ouvert les yeux, Ekuss avait été fortement choqué lorsqu’elle avait tourné la tête vers eux, elle avait les yeux injectés de sang et le contour très rouge alors que le reste de sa figure était d’une pâleur impressionnante. Ses lèvres avait perdu toute rougeur et était presque aussi pâle que son visage, on aurait vraiment cru un morte.


_______________


Lulu percevait vaguement les bruits qui l’entouraient. Elle était dans un état cotonneux, où elle avait entendu miaulements et croassements avant d’entendre un fracas d’ailes, puis des pas qui avait résonnés dans son crâne comme un grand tonneaux que l’on aurait retourné et sur lequel on aurait tapé.

Une voix énervée...elle commença à avoir peur, peut être que l’on s’énervait a cause d’elle. Quelle sotte elle faisait aussi ! Elle s’était bêtement perdue dans une épaisse forêt alors que les températures étaient arctiques. Et avec sa mademoiselle se permettait, non seulement de squatter chez des personnes qu’elle ne connaissait pas, mais en plus elle roupillait tranquillement sur une paillasse. Elle n’avait vraiment honte de rien !

Elle se força à rouvrir les yeux, pour ne pas énerver d’avantage ses hôtes, une maison de pierre, a sa gauche, une table ou Ekuss et un corbeau la regardait a moitié apeuré, elle devait faire peur à voir, elle n’osait même pas imaginer la tête qu’elle devait avoir, à sa droite…la Karani ! Elle écarquilla les yeux et se redressa vivement. Puis baissa la tête


-Madame… Je suis vraiment désolé… de m’être ainsi laissé choir…Je vous suis infiniment reconnaissante.

La Karani la regardai au début de la même manière que les animaux puis s’était reprise, Lucrèce repensa soudain a Ekuss et à son très fâcheux caractère. Peut être avait il fait des sienne, il fallait s’en quérir a tout pris elle avait tant de chose à dire, pas de précipitation !

-J’ose espérer que mon chat ne vous à pas causé d’ennuis ?

Elle décida raisonnablement d’attendre la réponse, avant de reprendre a parler, car quand elle commençait on avait beaucoup de mal a l’arrêter. Par la fenêtre la nuit était d’une noirceur impressionnante, on y aurait vu goutte a l’extérieur, ici on était éclairés a la faible lueur qu’envoyait le feu projetant d’effrayantes ombres sur le mur. De plus Lucrèce commençait à percevoir les bruits de la nuit.

Elle avait été prise d’une affreuse migraine, un joueur de tambour faisait des ravages dans son crâne depuis qu’elle s’était redressée un peu trop brusquement. Assise en tailleur en face de sa sauveuse elle ferma quelques instants les yeux pour écouter les craquement du feu et goûter le calme.


[EDIT: j'ai mon nouveau clavier tu peu constater que sa va beaucoup mieux ! Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilana



Nombre de messages : 13
Race : Karani
Armes : Elles sont aussi changeante que les remous d'un cours d'eau
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Dim 15 Fév - 20:56

(En effet^^)

Toujours tremblant, le corbeau ignora complètement la remarque d'Ekuss. Visiblement ce maudit matou ne se rendait pas compte de ce à quoi ils venaient d'échapper. D'ordinaire Kilana ne menaçait pas ... Elle agissait ! Le corbeau ne comptait plus le nombre de fois où il s'était retrouvé paraliser par le froid suite à une saute d'humeur de sa maitresse.

Reprenant peu à peu le contrôle de ses émotions, il remarqua l'état lamentable dans lequel se trouvait la jeune humaine et bien qu'il qu'il détestait particulièrement ces bipèdes, il fut prit de pitié pour elle. Avec un bref soupir, il amena son regard sur Ekuss.

"Tu ferais mieux de retourner auprès de ta maitresse ... A moins que tu n'est pour ambition de finir en statue de glace, car c'est ce qui arrivera si nous continuons à nous chamailler ..."

N'attendant pas de réponse, le corbeau s'envola et alla se poser sur l'épaule de sa maitresse.

Kilana ne quittait pas la jeune humaine des yeux. En cet instant, celle-ci ressemblait d'avantage aux cadavre ambulant de Cilya qu'a un être humain mais un peu de chaleur et une bonne nuit de sommeil devrait arranger ça. Un repas aurait été un bon moyen pour aider Lucrèce à se remettre mais malheureusement la Karani avait déjà dépassée les limites de son endurance. L'humaine était la seule raison qui faisait qu'elle ne dormait pas encore.

Sans prévenir, l'humaine se redressa d'un coup et se mit à balbutier ce qui semblait être des excuses et des remerciements puis elle lui demanda si sont chat ne lui avait pas causé d'ennuis.

"Tout d'abord, tu n'as pas à t'excuser ... Ce n'est pas de ta faute si tu t'est laissée surprendre par le froid. Moi-même, j'ai bien faillie ne pas y survivre, d'ailleurs sans ma fourrure je serais morte depuis longtemps. Quant à ton chat, il a eu un petit accrochage avec mon corbeau mais je pense qu'ils devraient se tenir tranquille maintenant ..."

Sur cette dernière phrase, elle avait un discret coup d'oeil a Ekuss ainsi qu'a Raven qui tremblait encore un peu. Puis, ne pouvant plus se retenir, elle bailla longuement en dévoilant ainsi son impressionante dentition. Elle était épuisée mais elle allait attendre encore un peu avant de se reposer. Etouffant un second baillement, elle ramena son regard sur Lucrèce.

"Une dernière petite chose ... Ne m'appelle pas "madame", ça me donne l'impression d'être vieille alors que je ne doit avoir que quatre ou cinq été de plus que toi ... Je m'appelle Kilana. Et toi ? Puis-je savoir quel est ton nom ? Et pendant que nous y somme, il serait bon que tu me donne aussi le nom de ton chat ..."

En attendant la réponse de l'humaine, la Karani s'allongea à même le sol et se servit de ses ailes comme de couvertures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucrèce

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 25
Race : humaine
Armes : mes mains, mon coeur
Compagnon ( Compagne ) : Ekuss, mon très fidele chat
Date d'inscription : 27/11/2008

Feuille de personnage
Amour: Aimerai le monde entier si il le fallait
Niveau:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Mar 17 Fév - 0:23

Après que la Karani se fut énervée sur eux il remarqua un brusque changement de comportement du corbeau. Apparemment il semblait que la semi louve ne plaisantait pas mais alors pas du tout, pour que ce pigeon qui avait osé l’attaquer soit pris d’une telle peur limite panique, il fallait que ce soit quelqu’un de très sérieux !

Aussi Ekuss ne se formalisa pas de la « sauveuse », et descendit tranquillement de la table pour aller se poster à coté de sa maîtresse et se frotter amoureusement contre son bras, elle le pris sur ses genoux et lui dit


-Eh bien alors mon tout beau, on a pas d’atome crochu avec les corbeau ?

Ainsi se résumait les brimade de sa lulu qui n’avait absolument aucune autorité, parfois même, lui qui s’esquintait a essayer de la protégée, en venait a se demander si on pouvait réellement l’appeler sa maîtresse.

_______________

Lucrèce s’était vu dire qu’elle n’avait pas à s’excuser *C’est bien la première fois que j’entend cela*, et que ce n’était pas sa faute. Et puis Ekuss aurait semblait il eut de petits différent avec l’oiseau de sa sauveuse. Aussi le réprimanda elle doucement. Pour elle rien au monde ne valait la douceur.

Elle s’entendit de nouveau demander son nom ainsi que celui de son chat, ceci accompagnée d’une quémande de ne plus l’appeler Madame. Et elle se dit que, malgré l’affreuse douleur qui continuait de faire rage dans son crâne une petite réponse n’aurait certainement pas d’éffet nocif sur ces maux.

De plus on pouvait aisément dire qu’elle aimait…ou plutôt non, qu’elle adorait parler. Aussi ne s’en privait elle pas le plus souvent possible elle déblatérait parfois d’immense flot d’élucubrations en tout genre qui ne faisait parfois qu’énerver ses interlocuteurs.


- Je m’appelle Lucrèce et je sui véritablement enchanté de vous rencontrer, surtout en pareille circonstance ou je n’aurais pu survivre sans votre bienveillance ! Mon chat se nomme Ekuss et je m’excuse pour lui, je crois que je ne suis pas une très bonne maîtresse…

Elle se tourna vers le corbeau, après tout c’était bel et bien lui qui avait été importuné.

- Je vous prie de croire que je suis vraiment navrée du comportement de mon chat, maître corbeau !

Elle aimait a appelé les animaux, dont elle ne connaissait pas le nom, ainsi. Aussi, que de Médor, maigre et plein de puces, s’était entendu appeler « maître chien », que de ver de terre qu’elle avait faillit écrasé,et auxquels elle disait « Pardon maître lombric ». Il s’agissait d’un tic qu’elle avait pris lorsqu’elle était petite et que l’on lui contait les fables d’un certain Fontaine, sauf qu’ici maître corbeau ne tenait pas en son bec un fromage…enfin bref ! Elle s'adressa de nouveau à la Karani.

- Je vous pris de m’excusez de vous avoir appelé madame, ce doit être une habitude que j’ai prise, j’ai en fait 17 ans, et vous si ce n’est pas trop indiscret ? Auquel cas je suis désolé. Je crois que j’aurais aimé avoir, moi aussi, une si belle fourrure contre le froid, mais ce doit être indisposant l’été, non ? Et puis…

Elle regarda la Karani qui commençait a piquer du nez, cela la fit sourire, la pauvre devait être épuisé, Ah ça c’était bien elle, elle arrivait la faisait bouger en tout sens alors qu’elle aussi avait été fortement fatigué par le froid, et puis maintenant voici qu’elle l’assommait de futiles explications.

- Euh désolé peut être avons-nous toutes deux besoin de repos, je vous souhaite une bonne fin de nuit.

Sur quoi elle se coucha à son tour, Avant de s’endormir elle regarda son chat, lui caressa gentiment le crâne avant de lui annoncer qu’elle avait faim puis de s’enfuir dans les bras de Morphée.

_______________

Le chat l’avait entendu, lui dire très clairement qu’elle avait faim, aussi se tourna t’il vers la fenêtre et grimpa sur le bord quand une idée lui traversa l’esprit, il n’avait qu’a proposer au corbeau de venir avec lui.


- Ohé Corbeau, suis moi donc a la chasse, parce qu’il me semble qu’en plus d’être épuisée nos maîtresse sont également affamée, ne croit tu pas ?

Il regarda le corbeau tranquillement, comme si ils n’avaient eut absolument aucun accrochage, dehors le jour commençait à se lever. *Parfait, parfait ainsi nous n’aurons pas besoin de faire de la chasse de nuit* se dit il, quelque chose lui disait que les deux dormeuse allaient profiter du sol pendant une bonne parti de la journée.

Ce qui au final n’était pas plus mal, parce que si le corbeau avait des horaire de sortie, ce qui n’aurait guère étonné Ekuss après la guirlande qu’il s’était pris tout les deux, eh bien il pourrait ainsi prendre tout leur temps pour trouver du gibier potable.


- Ah et puis je voulais te demander au fait, dans quel pays on a atterri, ici ?

Et oui tant qu’a faire, tout les deux voyageait tellement qu’au final il ne savait même plus au bout d’un moment où il se trouvait, c’était fréquent dans leur quête, pas grand-chose n’avait été facile, mais bon, ils s’en sortait tout de même à bon compte, la preuve ils étaient encore en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilana



Nombre de messages : 13
Race : Karani
Armes : Elles sont aussi changeante que les remous d'un cours d'eau
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   Sam 21 Fév - 22:13

Avec un long soupir, Kilana ferma les yeux. Le sol était dur et froid mais depuis le temps qu'elle vagabondait à la recherche des siens, elle s'y était habituée. Elle se demandait ce qui était arrivé aux huits autres. Depuis la destruction de la tour, elle n'avait plus eu de nouvelle d'aucun d'entre eux si ce n'est les quelques rumeur selon lesquels, deux ans auparavant, un démon ailé aurait ravagé Elil en compagnie d'une Kershane ...

Cependant, ses pensées furent intérrompue par la réponses de la jeune humaine. Celle-ci s'appelait donc Lucrèce. Amenant son regard sur elle, Kilana lui adressa un mince sourire.

"Ravie de te connaitre Lucrèce et une fois encore tu n'as pas à t'excusée, à ce que je sais c'est lui qui à décidé de taquiner Raven et non toi ..."

A un moment, elle s'adressa à Raven qui sembla apprécier qu'elle prenne la peine de s'excuser auprès de lui pour le comportement de son chat. Puis elle poursuivis en s'excusant encore une fois et en lui demandant son age.

"Tu est une bien étrange humaine pour t'excuser aussi souvent ... Pour ce qui est de mon age, je ne voit pas en quoi celà pourrait être indiscret, d'autant plus que je t'ai demander le tiens. Enfin ... Comme je le pensais, je ne suis pas beaucoup plus agée que toi. J'ai 25 étés. Quant à ma fourrure elle ne me gêne aucunement car dès le printemps elle commence à se faire moins épaisse ..."

Visiblement Lucrèce avait d'autres choses à dire mais fort heureusement elle s'abstint. Baillant de nouveau, la Karani regarda par la fenêtre et constata que le jour était en train de se lever. Quelques instant plus tard, elle dormait d'un sommeil profond et sans rêve.

------

Sa maitresse s'étant endormie, Raven se détendit. Maintenant il n'avait plus à rien craindre si ce n'est le chat de Lucrèce mais apparament celui-ci avait d'autre choses en tête.

"A la chasse ? Par un temps pareil ?"

Le corbeau battit des ailes et alla se poser sur le rebord de la fenêtre aux côtés du chat. Le froid était moins mordant que pendant la nuit mais le vent soufflait toujours aussi fort. Il hésita. Avec ce vent il aurait du mal à voler, de plus, il serait bien incapable de transporter une quelconque proie à moins qu'elle ne fasse le poid d'une souris. Se retournant, il regarda Kilana et Lucrèce qui dormait profondément malgrès le froid que le feu ne parvenait pas à faire totalement disparaitre puis il ramena son regard sur le chat.

"D'accord, je veux bien t'accompagner mais, je te le dis tout de suite, je ne pourrais guère faire plus que t'aider à repérer les proies ..."

Le chat lui demanda alors dans quel pays ils se trouvaient.

"Hum ... Si je ne me trompe pas nous sommes à Cala et plus précisément dans la Forêt Broussailleuse ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un abris pour la nuit (Lucrèce)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un abris pour la nuit (Lucrèce)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Opération d'Opium pour sa dysplasie ...
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Pour une nuit...Ou la vie ? [+18]
» Entretien matériel de base
» [Lorica] La taverne pour la nuit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silence Des Arcanes :: Partie administration :: Corbeille :: Corbeille Cala-
Sauter vers: