Le Silence Des Arcanes

La crainte de la guerre est encore pire que la guerre elle-même. Mais parfois, elle est nécessaire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'instinct maternel [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Opium

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 47
Race : Humaine
Armes : Son sabre et son poignard
Date d'inscription : 02/01/2009

Feuille de personnage
Amour: Sa fille
Niveau:
2/10  (2/10)

MessageSujet: L'instinct maternel [libre]   Ven 16 Jan - 23:17

Quelque part dans le pays, Opium marchait d'un pas enthousiaste. Elle ne se doutait pas de ce qu'il se passerait, mais au fond d'elle, quelque chose dérangeait. Elle arriva à l'orée d'une forêt, c'était cette forêt qu'il fallait traverser. Il lui tardait d'y arriver enfin. Elle entra dans le bois sans hésité, même si en général beaucoup de personne s'y perde, à moins d'être doté d'un sens de l'orientation supérieur à celui de la moyenne (ce qui est tout à fait possible), non, contrairement à eux Opium connaissait le chemin et ne l'avait jamais oublié ... . Elle imaginait sur le long sentier le visage de sa petite fille, surement plus si petite que ça à présent, bref, peut être ne serait- elle pas aussi jolie que sa mère mais Opium n'y pensait pas, elle pensait plutôt à la joie qu'elle éprouverait car elle savait que sa fille, étant née sous le signe de l'amour, ne pouvait justement que l'aimer.

Au bout de cet interminable moment de réflexion, elle arriva auprès d'une vieille cabane en ruine là où elle avait été forcé d'abandonner sa fille; ou plutôt devrais - je dire son bébé.

Elle ralentit l'allure et frappa à la porte, mais il se passa ce qu'elle redoutait le plus; un incessant et plat silence s'en suivit, de ce fait, elle ne prit pas la peine de frapper une seconde fois, elle appuya sur la poigné et entra. Sur le seuil de la porte, elle essaya de faire abstraction de tout ce qui la faisait douter, ce qui lui permis de ne pas s'écrouler devant l'immense vide de la cabane, il y régnait un silence a fendre l'âme d'un mort vivant (j'éxagère peut être un peu là ^^'). Elle se sentait peinée, c'est un fait, mais pour elle, il ne fallait pas s'érrêter là, ni se décourager.
Elle fit un rapide tour de la maison avec le vain espoir d'y trouver de quoi la guider dans ses futures recherches et arriva à la conclusion que soit ils n'habitaient plus ici, soit il s'était passé quelque chose d'étrange.
Elle décida donc de partir en direction du village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara'lynn DaColter

avatar

Nombre de messages : 36
Race : Renégats
Date d'inscription : 04/10/2008

Feuille de personnage
Amour: Quelle faiblesse !
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'instinct maternel [libre]   Mer 28 Jan - 22:32

Zara'lynn était accroupie dans la forêt de Zha'linth, boisé situé non loin de la caverne où elle venait de séjourner la nuit précédente. Tous les sens de la jeune femme étaient en alerte, ses yeux fixant l'horizon, à l'affût du moindre mouvement, si imperceptible puisse-t-il s'avérer être. Elle écoutait le silence, brisé quelques fois par la brise qui venait caresser les herbes hautes et les feuilles mûres et vertes de arbres. La pointe de ses pieds nus étaient encrés dans le sol, ses jambes tendues, comme si elle se préparait à bondir. Ses mains d'un blanc nacré, aux doigts longs et frêles était posées sur la terre fraîche et humide. Soudain, sa patience fut récompensée. Un animal venait. Voyant qu'elle était trop loin de la trajectoire tracée par la bête, Zara'lynn se déplaca furtivement vers la gauche, un peu plus au nord. Si ses calculs étaient bons - calculs qui ne s'avéraient d'ailleurs que très rarement inexacts - elle pourrait assouvir sa soif dans environ six secondes... Le temps passa, lentement, comme au ralenti. Le carcajou au visage goguenard continuait sa route d'un pas lent, mal assuré. Route qui eût tôt fait de se terminer. La vie de la bête s'était déjà échappée entre les dents de la jeune femme...

Quelques instants plus tard, Zara' se releva, laissant les restes aux charognards dont elle percevait déjà les cris stridents à quelques mètres d'elle, semblant l'encourager à partir rapidement pour qu'ils puissent eux aussi se rassasier. La Renégate leur montra les dents et, que pour les faire patienter un peu, entreprit de faire la toilette de sa robe de soie noire où des tâches de poussière et de terre avaient osé se poser. De ses doigts habiles, elle retira gracieusement ses impuretés. Cette robe était tout pour Zara'lynn... Mais, pourquoi ? Avait-elle appartenue à un être cher, perdu ? Ridicule... Zara'lynn avait-elle simplement jamais aimé personne ? La réponse s'avérait malheureusement être négative.

Elle reprit son pas lent, assuré, s'éloignant. Lorsqu'elle marchait, se déplaçait, Zara'lynn semblait danser. Mais rien dans cette danse n'exprimait la joie ou le bonheur. C'était plutôt une danse funeste, sombre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunar



Nombre de messages : 28
Race : Humain
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: L'instinct maternel [libre]   Mer 4 Fév - 19:44

La fourrure de la louve se hérissa quand elle sentie une odeur qui lui était inconnue. Son instinct lui dicta de partir mais sa curiosité l'emporta et l'incita à trouver la source de cette étrange odeur. Tandis qu'elle avançait, en ne faisait guère plus de bruit qu'une brise d'été, elle gardait chacun de ses sens en alerte, prête à fuir si celà s'avérait nécessaire. L'odeur ne tarda pas à se méler à une autre qu'elle connaissait fort bien, l'odeur lourde et métallique du sang planait dans l'air. Il ne lui fallut pas longtemps pour rejoindre le lieu où Zara'lynn s'était abreuver mais la louve ne resta pas bien longtemps car elle savait désormais pourquoi elle avait tant envie de fuir sans ce retourner. L'odeur qu'elle suivait depuis tout ce temps était celle d'un ou d'une Vampyr. La marque laissé par les dents de Zara' sur le carcajou ne le montrait que trop bien. Peu désireuse de rester en ce lieu la louve cèda enfin à son instinct et détala aussi vute qu'elle put en vue de rejoindre le druide qu'elle ne quittait que rarement ...

---------

"Un Vampyr roderait dans les bois? Hum ... La seule chose que nous pouvons espérer est qu'il s'agissse d'un rénégat mais je ne parierait pas la-dessus ..."

Le druide poussa un soupir las et passa sa main sous le voile qui dissimulait les traits de son visage ravagé. Il avait choisis d'installer son camp dans les bois qui se trouvaient dans le voisinnage de la caverne mais, visiblement, il avait, une fois de plus, fait le mauvais choix. Après un bref instant de reflexion, le druide amena son regard sur la louve.

"Dis mois Krystal ... Pense-tu que l'humaine que tu as sentie tout à l'heure risque de rencontrer le Vampyr?"

*C'est possible ... En tout cas elle se dirigeait à peu prêt dans la bonne direction pour celà.*

"Dans ce cas, je pense qu'il serait plus prudent d'aller la prévenir ..."

*En d'autre terme, on se dirige tout droit vers une nouvelle catastrophe.*

Ignorant la remarque de la louve, le druide rassembla ses maigres possession et partit donc à la recherche de l'humaine en espèrant que pour une fois il ne s'attirerait pas des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara'lynn DaColter

avatar

Nombre de messages : 36
Race : Renégats
Date d'inscription : 04/10/2008

Feuille de personnage
Amour: Quelle faiblesse !
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'instinct maternel [libre]   Mer 4 Fév - 23:38

Le soleil était toujours à son zénith, baignant la dite sombre forêt d'une soudaine et imprévue lumière. Les feuilles des arbres humidifiées par la douce pluie du matin miroitaient sous les rayons du soleil. La Renégate s'était remise en marche depuis quelques minutes déjà et, le regard dans le vague, elle semblait aller nul part... ou peut-être partout, à la fois. Ses pieds nus dessinaient dans la terre des traces de pas bien disctinctes. La brise faisait gonfler ses cheveux, jouait avec quelques mèches, se gorgeant de l'odeur glaciale et inquiétante de la Vampyr.

Un oiseau passa dans le ciel, tenta de s'approcher de ce personnage intriguant... captivant. Zara'lynn avait ce quelque chose qui ne laissait personne indifférent. Des regards qui se détournaient dès qu'elle les croisait, elle en connaissait que trop. Elle attirait l'attention et l'on ne pouvait sans détourner si facilement. Mais comme une rose, rose noire dans ce cas-ci puisque sa beauté était quelque chose de gracieusement morbide et sombre, si elle pouvait être belle et sembler ennivrante à première vue, de près, elle n'était fait surtout que d'épines. C'est pourquoi le volatile eut vite fait de s'éloigner lorsque Zara' tourna son visage vers lui.

Soudain quelque chose attira son attention. Une odeur. La meilleure qui puisse parvenir à ses narines. Et la plus dangereuse aussi... Elle se laissa guider par son odorant et soudain, arriva devant une cabane de bois grossièrement construite. Elle la contourna, et l'aperçut. Une femme s'éloignait...

La Vampyr se rapprocha, sans bruit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opium

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 47
Race : Humaine
Armes : Son sabre et son poignard
Date d'inscription : 02/01/2009

Feuille de personnage
Amour: Sa fille
Niveau:
2/10  (2/10)

MessageSujet: Re: L'instinct maternel [libre]   Ven 6 Fév - 23:12

[Je crois que c'est mon tour ^^]

Lorsque Opium commençait à partir tranquillement afin de se languir de son échec purement décevant, elle fut freinée par des bruits presque inaudibles, il y avait quelque chose, ou peut être était ce quelqu’un, derrière elle. Peut être était elle suivit, mais qui porterait le moindre intérêt à cela ? Elle n’était nullement connue dans cette région.
Elle sentit un frisson parcourir tout son corps, commençant par sa nuque puis se poursuivant dans ses bras, son dos et ses longues et fines jambes. Oui, il fallait avouer qu’elle n’était pas indifférente, mais elle n’était pas non plus terrifiée, dans son passé elle avait enduré bien pire situation. Mais pour être sûre elle préféra se retourner, probablement par pure curiosité et craintes. Elle ralentit donc doucement sa démarche suave.

Elle ne se retourna pas directement, elle essaya désespérément de croire que ce puisse être sa petite fille *mais elle ne fut probablement pas élevée dans la craintes* pensa-t-elle, alors elle conclut à contre cœur que ces bruits aussi délicats ne provenait sûrement pas de sa progéniture. Elle retenait les souffles de sa respiration accélérée par ce sentiment d’appréhension juste pour percevoir les bruits sur lesquels elle se concentrait, un rythme régulier et un pas léger, c‘était à coups sur une femme. Mais pas une femme comme les autres, celle là était discrète, prudente et assez intelligente pour ne pas arriver sur un lieu inconnu comme un vieux balourd maladroit.

Opium ne supportait plus cela, elle se retourna sèchement … Mais elle ne vit qu’une vieille cabane en ruine à quelques mètres d‘elle, rien n’avait changé à part qu‘il n‘y avait plus aucun bruit dans l‘air. Pourtant elle était certaine d’avoir entendu des pas. Sur ce, elle s’avança lentement vers cette maudite cabane, elle remarqua que plus elle s’approchait de la façade pourrie de la baraque plus elle distinguait un bois rongé par les mites, mais là elle se désintéressait de son but initial. Bref, elle reprit conscience de la situation dans laquelle elle était et elle commença à contourner cette vielle baraque à laquelle elle commençait à vouer une lourde haine.

Plus elle avançait plus elle sentait monter l’adrénaline en elle, après tout n’avait - elle vraiment pas peur ? Bien sur que si !! Elle s’aventurait dans un endroit qu’elle ne connaissait pas et par-dessus ça, elle s’aventurait, de toute évidence, vers un danger inéluctable. Mais de toute façon qui pourrait imaginer se promener dans les territoires oubliés de Zah’Linth paisiblement … .

Elle sentait qu’elle s’approchait de cette « femme ». Anxieusement mais sûrement. Quoi qu’il en soit, en elle rien n’allait, et puis si jamais il lui arrivait malheur, elle serait partie en cherchant et en aimant sa fille. Ce qui la déterminait à continuer jusqu’à se trouver face à une femme qui était d’une beauté menaçante.


Dernière édition par Opium le Dim 15 Fév - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunar



Nombre de messages : 28
Race : Humain
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: L'instinct maternel [libre]   Jeu 12 Fév - 20:43

Comme toujours Krystal ouvrait la voie car grâce à ses sens aiguisé, elle était moins apte à tomber dans un piège que le druide qu'elle accompagnait. Régulièrement, elle envoyait des images mentale à celui-ci afin de lui indiquer le chemin le plus rapide vers leur destination tout en l'insultant copieusement lorsqu'il prenait, malgrès tout, le mauvais chemin. Ces injures n'étaient, bien évidement, pas seulement due aux erreurs de navigation de Lunar. Elles étaient plutôt due à la manie que le jeune druide avait prise. Une manie qui consistait à toujours vouloir protéger tout le monde quel que soit les risques, et celà commençait sèrieusement à lui taper sur les nerfs.

De son côté le druide faisait de son mieux pour suivre le rythme de la louve qui ne semblait, visiblement, pas être de très bonne humeur au vue des bordées d'injures qu'elle lui envoyait régulièrement. Il aurait bien voulut lui demander la raison de cette soudaine animosité à son égard mais en cet instant, il était préférable qu'il garde les yeux fixé sur le chemin tortueux qu'il était contraint de suivre.

Finalement, la louve se retrouva face à une vieille cabane qui avait due connaitre des jours meilleurs. Le bois était dévoré par les termites et sentait le moisi. Cependant, une odeur bien plus inquiètante flottait dans l'air... Contournant la cabane, elle vit deux femme qui se faisait face ou plutôt une femme face à un prédateur car c'était bien là ce qu'était Zara'lynn. Un prédateur bien plus redoutable encore que les tigres des prairies ...

Un léger bruissement de feuille et le son d'une respiration sifflante signalèrent à la louve que Lunar était finalement arrivé. Accroupi au coin de la cabane, une flèche encochée dans son arc, il se tenait prêt à agir en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara'lynn DaColter

avatar

Nombre de messages : 36
Race : Renégats
Date d'inscription : 04/10/2008

Feuille de personnage
Amour: Quelle faiblesse !
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'instinct maternel [libre]   Sam 14 Fév - 14:26

La Renégate se dirigea, sans bruit, vers la jeune femme. Ses pas sans bruit passaient inaperçu dans le silence. Zara', en continuant sa marche, se permit d'observer plus minutieusement la jeune créature qui se tenait encore à quelques mètres d'elle. Celle-ci s'arrêta soudain, sentant qu'on l'observa. Zara'lynn s'immobilisa, se tendit, prête à bondir si Opium se retournait...

- Zara'lynn !

On l'appelait. Quittant la femme des yeux, agacée, elle se retourna vers le volatile. Daggeroz volait vivement vers elle, et battit bientôt des ailes juste à côté d'elle. Ce mouvement répétitif lui semblait tout à fait naturel, sans effort, dans un équilibre parfait, son regard perçant animé par une nouvelle qu'il s'impatientait de dire. La Renégate lui adressa pour sa part un regard noir.

- Quoi ! Tant qu'à y être, tu aurais pu carrément pousser un cri strident pour l'alerter, dit-elle d'un ton accusateur, pointant son doigt effilé vers Opium.

En effet, tout cet échange s'était fait sans paroles. Du moins, sans paroles que la plupart pouvaient entendre. Zara' et Daggeroz s'étaient en effet rendus compte de leur faculté à pouvoir se parler mentalement, du moins, seulement entre eux deux. Dommage, se disait parfois Zara'lynn. Utile aussi, toutefois. Surtout dans ces cas-là.

- Ne t'avises pas de me faire la morale !

Autre chose intéressante était que dans ce duo, nul n'était maître. Comment aurait-il pu en être ainsi avec ces deux-là. Passionés, mesquins, contrôlants, intelligents et vifs d'esprit. C'est pourquoi il n'était pas rare que ces deux êtres se disputent, parfois même sévèrement. Mais jamais ils ne s'étaient séparés... Pourquoi ?

- Bon, tu veux bien me dire ce qui t'arrives ?

- Un homme et une louve. Ils approchent.

Zara'lynn écarquilla les yeux... et resta immobile. Fuir n'avait jamais été son genre. Ni se cacher non plus. Même le fait qu'elle restât immobile ne lui avait pas été imposé par la peur. Par la fierté plutôt. Qu'ils viennent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opium

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 47
Race : Humaine
Armes : Son sabre et son poignard
Date d'inscription : 02/01/2009

Feuille de personnage
Amour: Sa fille
Niveau:
2/10  (2/10)

MessageSujet: Re: L'instinct maternel [libre]   Mar 17 Fév - 14:52

Prise d’une soudaine panique la jeune femme, qui commençait à friser la quarantaine, donc niveau jeunesse, on avait connu mieux. Ses yeux qui étaient très énervés, jetaient des regards partout autour d’elle, elle avait bien repéré Zara’lynn qui depuis son poste d’observation restait immobile, mais la lueur glaciale qu’envoyait les yeux de cette femme suffirent à eux seuls à lui faire des frayeur.

Au vu de la peur que lui inspirait cette présence inconnue, elle se dit que la meilleure chose à faire était de…fuir ! Aussi s’en fut elle de nouveau vers la cabane tout en regardant derrière elle, la femme et son corbeau. Elle se rapprochait de la cabane de sa fille, et c’est en jetant un dernier regard derrière elle, qu’elle se heurta violemment à quelqu’un devant elle.

Elle fut projetée en arrière, son crâne se cogna brutalement au sol dur et froid, oui car il fallait dire que si il y avait de l’herbe par endroit, il y avait aussi des endroits de terre battue, donc très dur. Elle fut un instant complètement perdu, elle avait la vision floue, ce qui était sur c’est qu’elle aurait une belle bosse.

Puis elle s’efforça de reprendre ses esprits, en face d’elle il y avait un homme, ouf celui la avait l’air saint d’esprit. Elle avait pris soin d’analyser chaque détail de son anatomie afin de voir si rien ne clochait, et en fin de compte, hormis son voile qui lui donnait l’air soit d’un terroriste, soit d’une femme en deuil, tout avait l’air ok.

Elle allait pouvoir, enfin conter ce qui ce passait à quelqu’un de sensé, sauf que cette personne soi disant sensé était avec une louve !! Mon dieu mais qu’avait elle fait pour mériter ça, elle hésita, que faire ? Peut être cette bête était elle apprivoisé, mais peut être aussi qu’elle était dressé a attaqué quiconque d’autre que son maître.

Aussi décida t’elle assez lâchement de prendre une nouvelle fois la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunar



Nombre de messages : 28
Race : Humain
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: L'instinct maternel [libre]   Sam 21 Fév - 20:44

Le druide se tenait parfaitement immobile, il ne voulait prendre aucun risque. Respirant à peine, il observait la Vampyr qui venait juste d'être rejointe par un corbeau. La présence de cet animal était assez inquiètante ... Les avaient il repérés ? Celà il ne le sut jamais car quelques instant plus tard il fut heurté par quelque chose ou plutôt par quelqu'un. Sous la force du choc, Lunar était tombé par terre quant à son arc, il s'était brisé à l'un des pointes. Proférant une série de jurons, le druide se redressa d'un bond et ramena son regard sur la Vampyr qui n'avait toujours pas bougée bien qu'elle les aient forcément repérés à présent.

Tandis que le druide se relevait et constatait une fois encore que la malchanche ne le lachait pas, Krystal observa la femme qui avait percuté son compagnon. Visiblement, celle-ci avait peur d'elle, en tout cas elle tenta de prendre la fuite. Tenta ... Car la louve se mit aussitôt en travers de son chemin. Si cette femme s'éloignait, elle serait à la merci de la Vampyr alors que si elle restait, elle pourrait compter sur la protection de Lunar. Secouant légèrement la tête la louve s'asseya et fixa l'humaine, bien décidée à ne pas la laisser passéé.

Se retenant de regarder derrière lui pour voir ce qu'il se passait, Lunar se concentra sur la Vampyr. Dans l'état actuel des choses, ses chances de vaincre une créature de ce genre était bien faible mais il n'avait pas vraiment le choix. Avec un soupir, il fit quelque pas en direction de Zara'lynn mais comme rien ne prouvait encore qu'elle chassait l'humaine, il ne tenta pas la moindre attaque et se contenta de la fixer sans un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zara'lynn DaColter

avatar

Nombre de messages : 36
Race : Renégats
Date d'inscription : 04/10/2008

Feuille de personnage
Amour: Quelle faiblesse !
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: L'instinct maternel [libre]   Sam 28 Fév - 20:09

Zara'lynn fixait toujours le boisé d'un oeil mauvais, sachant que d'un moment à l'autre, deux inconnus en émergeraient bientôt pour les rejoindre. Elle se serait facilement passée de cette compagnie indésirable. Toutefois, cela n'était qu'une partie de son présent problème car la jeune femme semblait maintenant avoir découvert sa présence. Cela irrita la Vampyr qui se retourna vers le faucon.

- Merci, Daggeroz, pensa-t-elle, claquante. À cause de toi, je me suis fait repérée ! Merci pour tout ! Non mais vraiment !

Le faucon lui retourna son regard mauvais puis en désigna Opium. La jeune femme se tenait toujours immobile, respirant difficilement. Elle semblait ne pas oser regarder derrière elle de peur d'y faire une désagréable découverte. Zara'lynn la regarda intensément un moment et, comme toute bonne chasseuse, sût ce que sa "proie" allait faire avant même que celle-ci ait achevée son geste. En effet, Opium sembla à ce moment reprendre conscience de ses jambes et déguerpit à toute allure, poussée par l'adrénaline. Zara' allait faire un geste pour l'attraper - après tout, rien que pour s'amuser ! - quand Daggeroz l'en dissuada. Les deux inconnus venaient d'arriver à ce moment propice... et Opium fonça directement dans l'un deux. La Vampyr ne put s'empêcher de pousser un ricanement mesquin et amusé. C'était pathétique !

L'homme dont lui avait parlé son faucun semblait être un druide - "Bien sûr tu n'as pas pu le remarquer toi-même petit volatile sans cervelle !" - et ce dernier semblait bien décidé à protéger l'humaine. Soit.

Comme à son habitude, Zara'lynn s'inclina à l'arrivée des nouveaux venus. Son petit côté théâtrale et aristocrate qui ressortait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'instinct maternel [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'instinct maternel [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silence Des Arcanes :: Partie administration :: Corbeille :: Corbeille Zha'Linth-
Sauter vers: