Le Silence Des Arcanes

La crainte de la guerre est encore pire que la guerre elle-même. Mais parfois, elle est nécessaire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prison pour pestiférés (pv Elaryan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lucrèce

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 25
Race : humaine
Armes : mes mains, mon coeur
Compagnon ( Compagne ) : Ekuss, mon très fidele chat
Date d'inscription : 27/11/2008

Feuille de personnage
Amour: Aimerai le monde entier si il le fallait
Niveau:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Prison pour pestiférés (pv Elaryan)   Lun 8 Déc - 17:49

Lulu entendait des voix autour d'elle, elle ouvrit les yeux, ce qu'elle vit aurait pu paraitre, à d'autre, dépalaisant. Une pièce de béton avec une unique fenêtre donnant sur une rue déserte et ensoleillé, seulement à cette fenêtre...des barreaux.
Elle s'interressa a elle même, elle était quelque peu endolori mais rien, d'apparament grave, elle devait surement avoir une belle bosse sur le crâne, et puis autre chose d'ennuyeux elle ne pouvait pas baisser ses bras, et pour cause deux gros bracelets de fers munis de chaînes par lesquelles elle était reliée au murs.
Elle oberva ensuite que reignait une forte odeur de maladie, et que cette odeur venait des autres prisonniers, deux ou trois accroché pareillement à elle, une vieille assise contre la porte,celle ci paralèllement placée en face de la fenêtre, il y avait aussi une cage individuelle, toute petite situé dans l'ombre d'un coin de la pièce,dans laquelle il était impossible de savoir si il y avait quelqu'un ou pas. Toutes ces personnes la regardait.


-Elle est réveillé la p'tite, disait une voix gasse qui venait d'un vieillard a coté d'elle, qu'est ce qu'elle a fait la p'tite hein?

Lulu entendit les paroles du vieux, mais mit un temps avant de comprendre qu'il s'addressait a elle, meme si c'était a la troisieme personne. Elle répondit.

-Heu... je crois qu'il s'agit d'un malentendu...

La vieille se reveilla d'un coup.

-Moi aussi! C'est un malentendu! Cria t'elle en interompant la jeunette.

-L'écoute pas, c'est une folle, reprit le vieux, alors quèque t'as fait?

-J'ai...je l'ignore en fait, je crois me souvenir que j'ai percuté un homme, surement un magistrat ou quelque chose dans ce genre car ses garde l'ont appelé "excellence" et ...

-Hola! Ne confond pas tout, intervint un autre attaché au mur, "excellence" il s'agit d'un ambassadeur.

-Laisse la dont causer Ed'.

-Oui et je ne sais plus j'ai du m'évanouir, car j'ai des bleues et des bosses en grand nombre, et...

-Pauvre sotte, tu t'es fait assomé et et jeter en prison parce que tu a dû te cogner contre un homme contre lequelle il ne fallait pas se cogner... et en plus tu est une fille ce qui ne joue pas en ta faveur...

Et pendant que le troisième homme lui expliquait les raisons pour lequelles elle s'était fait emprisonnée, elle entendait des bruit venant d'au dessus d'elle, elle leva la tête...! Incrusté dans le plafond se trouvait également une cage, dans laquelle se mouvait une créature pas tout a fait humaine. Lulu ouvrit grand la bouche, elle se demandait qui cette étrangeté pouvait bien être. Et comme si le vieillard lisait dans ses pensées, il dit:

-C'est un kershan, on s'demande bien comment qu'il a pu attraper la peste mais que veut tu, on cause point sa même langue que lui.

Lulu arrivait tant bien que mal a le comprendre, car, en complement de son language approximatif, il grognait ses phrase, ce qui rendait la compréhension difficile.

-La peste? s'intérrogea t'elle à haute voix.

-Oui, la peste, petite nigaude,disait le troisieme, ils n'allaient tout de meme pas te laisser avec les autre prisonniers, ils craignent bien trop les épidemies.

-Mais...je n'ai pas la peste...

La vieille se réveilla de nouveau.

-Moi non plus! cria t'elle encore, je n'ai pas la peste!

-L'ecoute pas elle est gateuse.

La voix du Kershan au dessus d'eux s'éleva, elle ne parlait pas le commun mais Lulu, à sa grande surpise, comprenait quand meme, la chose au dessus d'eux parlait la meme langue que son patron, celui qui dirigeait la mine de charbons dans laquelle elle travailait avant de partir dans le vaste monde.

-Pour une fois qu'on a de la chaire fraiche, elle est crasseuse, laide, et malade, persifla la voix.

-Mais je ne suis pas malade,dit elle.

Cette remarque déclencha de nouveaux cris de la part de la vieille, comme quoi elle ne serait pas, elle non plus, malade, et une réflexion du vieux au sujet de ses affabulations...

Non loin de la un vieux chat marron-gris dégarni très énervé parcourait les rue en miaulant aigûe et tres longuement pour attiré l'attention des passants.
Il savait que sa maitresse était dans une position délicate et qu'elle risquait a tout moment d'attraper la maladie mortel qu'était la peste.

Il avait pourtant sauté, griffé, mordu tant qu'il avait pu les armoires à glace qu'était les homme qui avait martyrisé sa pauvre maitresse, et ces imbéciles avaient été naîfs au point de croire que les plaque rouge ,qui ornait les molets de lulu et qui était dû a de quelquonques bestioles, étaient des signes avant coureur de la peste.

Personne ne lui prêtait attention, on était bien loin de son village a Zah'Linth où tout le monde le connaissait et savait que lorsqu'il se promenait sans sa maitesse c'était qu'il lui était arrivé quelque chose, mais ici tout le monde se fichait de lui tout autant que les Zah'linthiens se fichait des étrangés.
Il continuait de miauler "a la mort" éspérant déséspérément que quelqu'un s'interesserait a lui, et haîssant tout ceux qui lui passait a coté, car sa force était peut être plus puissante que tout lorsqu'il s'agissait de sa maitresse mais là tout de même une prison, c'était trop, beaucoup trop pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elaryan
Princesse de Cala - Admin
avatar

Nombre de messages : 1082
Age : 25
Race : Humaine (... ou pas ?)
Armes : Approchez et vous le saurez bien assez tôt
Compagnon ( Compagne ) : Ouvrez les yeux et vous comprendrez par vous même que nul n'est digne de mériter son coeur
Date d'inscription : 08/07/2006

Feuille de personnage
Amour: Vous êtes sûrs de savoir de qui il est question ? On parle d'Elaryan, là xD
Niveau:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Prison pour pestiférés (pv Elaryan)   Mer 10 Déc - 14:00

[Oulà … Bon. OK, pas sûre que le concept de «Prison pour pestiférés » existe réellement T_T M’enfin, on sait même pas si la peste existe ou pas xD Ouais, beuh, on s’en fiche, laisse comme ça, on ferra en sorte que ce soit possible. xD]


« Votre Altesse, vous ne devriez pas...» tenta désespérément de l’arrêter une bonne du Palais.

« Mara, s’il te plaît. Combien de fois dois-je te rappeler que je n’ai plus dix ans ?! » soupira El’ dans un élan de frustration.

Mais sa domestique avait raison, elle ne devrait pas. Et pourtant ! Dieu savait que si elle avait une idée en tête, elle n’en démordrait pas de si tôt. Irritée, la Princesse se laissa tomber sur le lit, se retourna sur le dos et attrapa un oreiller pour y enfoncer sa tête et grogner tout ce qu’elle avait sur le cœur. Elle n’avait plus dix ans ! Il serait bon de le rappeler à tout le monde dans ce fichu royaume ! Encore heureux, certaines personnes faisaient exception à la règle et ne la considéraient plus comme une enfant irresponsable. D’ailleurs, elle était l’incarnation même de la responsabilité, notre héroïne … ou pas.


« Sors. » asséna-t-elle sans la moindre politesse.

Ce genre de comportement ne lui correspondait pas non plus, il fallait dire. En temps normal, elle était polie, calme, posée et réfléchie. Non ? Bon d’accord. Elle n’était ni calme, ni posée, ni réfléchie – du moins, pas si on se base sur la définition courante du terme – mais elle était polie. Laissons-lui ce détail, au moins ! Aujourd’hui, elle n’était pas dans son assiette. Elle n’était pas non plus de la meilleure humeur qui soit. Elle n’avait envie de rien. Et elle avait envie de tout. Elle ne savait même plus où donner de la tête, tant les choses se bousculaient en elle. De toute manière, un peu plus, un peu moins. Ca ne changerait rien, elle en était totalement consciente. Elle ne saurait pas se retrouver avant d’avoir clairement établi la liste du pour et du contre, du oui et du non, du bien et du mal. Et c’était typiquement le genre de liste dont elle préférait se passer.

***

Elaryan avait finit pas sortir du Palais. Ne supportant plus les va-et-vient des gens qui vivaient ici. Elle avait besoin d’air, un étrange sentiment de claustrophobie la prenait, s’enroulant autour d’elle et faisant en sorte de ne pas la laisser s’en sortir indemne. Elle avait besoin d’air. Il lui fallait pouvoir marcher et respirer. Elle se rendrait en ville. Ou en retrait de la ville ? Un instant, ses pensées lui semblaient claires et fondées et l’instant d’après … Tout disparaissait pour ne plus rien laisser d’autre que confusion et troubles. Tout ce dont elle avait envie de se passer. Et tout ceci s’abattait sur elle alors qu’elle aurait donné n’importe quoi pour éviter un tel supplice.

La Princesse n’assista pas à la scène de « l’emprisonnement » de la jeune demoiselle qu’était Lucrèce. Elle n’aurait sans doute pas permis une chose pareille si elle avait été présente, si elle avait su ce qui s’était passé, en détails. D’ailleurs, elle n’aimait pas enfermer les gens. Ceux qui faisaient trop de mal (s’ils n’étaient pas Caliens, évidemment) méritaient la mort. Et les autres, on devrait pouvoir les avertir avant qu’ils ne soient condamnés à l’emprisonnement. Au vu de son rang, les gardes ne protestaient pas lorsqu’elle faisait allégrement sortir un nouveau prisonnier qu’elle avait jugé non-coupable. Envir n’en savait rien, heureusement pour elle. S’il l’apprenait, ça risquerait de barder pour la petite Elaryan …

Bref, glissons. El’ avait finalement décidé d’aller en ville et si elle ressentait de nouveau ce sentiment de claustrophobie, elle s’éloignerait. Une nouvelle fois, cette idée lui avait semblé fondée, parfaite. Pas si sûr que, quelques instants plus tard, tout ceci n’allait pas lui sembler complètement ridicule. Trop tard pour reculer, de toute manière.
Passant devant la « prison », là où étaient retenues les personnes que la Justice avait décidé coupables, El’ perçu un miaulement rauque. Elle baissa les yeux, attentive, comme à son habitude, au moindre détail. Un chat de couleur marron-gris, qui lui semblait bizarrement en piteux état, sans qu’elle ne puisse en trouver la raison, la regarda de ses yeux jaunes. Elle ne bougea plus, incapable de continuer son chemin. Cet animal avait quelque chose de vraiment très étrange. Mais elle ne saurait expliquer en détail son point de vue, ne comprenant pas elle-même ce qui lui faisait dire que le félin n’était pas «normal ». Elle était loin d’imaginer que c’était justement cet excès de normalité qui la perturbait, elle qui était habituée aux féals et autres monstres tels les Kershans.


« Bah alors, pourquoi tu t’égosilles comme ça, toi ? » questionna-t-elle à l’intention du chat.

[Pitoyable, désolée ! Post miniature, orthographe baclée et pas vérifiée, et tout ça accompagné d'une ... *roulement de tambour* ... Panne d'inspi' passagère ... du moins, j'espère. xD]

_________________
    ♦ Parce que la vie n'est peut-être pas si abominable...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucrèce

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 25
Race : humaine
Armes : mes mains, mon coeur
Compagnon ( Compagne ) : Ekuss, mon très fidele chat
Date d'inscription : 27/11/2008

Feuille de personnage
Amour: Aimerai le monde entier si il le fallait
Niveau:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: Prison pour pestiférés (pv Elaryan)   Mer 10 Déc - 17:03

(oh aller! Pas d'utopie, une maladie comme la peste éxiste partout...non?Et désolé pour le concept Ppp je me suis dit que la peste étant une maladie ultra contagieuse fallait pas les mélanger avec les autre...non? XD)

Il continuait de se casser les cordes vocales, il était plus en colère que jamais, il arriva au niveau de la prison ordinaire qui se trouvait au croisement de deux routes et à une centaine de mètres de la Ppp, cette dernière, écartée de la civilisation, se trouvait dans un de ces petits chemins de cambrousse où personne ne s'aventure généralement.

Le chat déboucha donc sur une route un peu moins déserte, mais il ne devait certainement pas être dans un quartier des mieux famé de la ville.
Il ne trouvait personne qui daignait s'arreter à ses miaulements, il se demanda un instant s'il n'allait pas leur sauter à la gorge!

Il pensait à sa pauvre maîtresse probablement entourée de criminels fous et malades à en crever. Puis il repensa aux circonstances de son recceuillement par le grand père de sa chère maitresse.


~Il venait de se faire abandonner par sa mère avec sa portée de frère et soeur, et pendant que ces derniers geignaient comme des pauvres malheureux lui était partis pour se nourrir parce que ce n'était pas tout de brailler il fallait aussi manger ce que ses frères et soeurs n'avaient pas compris c'est pour ça qu'ils périrent tous.

Lui s'était aventurer dans un jardin pour engloutir tous ce qui lui tomberait sous la mains patte, c'est là qu'il se fit attraper par la peau du coup par un bonhomme hargneux qui l'avait emmené jusque chez lui une minuscule maisonnette (sorry, pléonasme).

Il l'avait mit au dessus d'un berceau emplit par un bébé très laid, sa maîtresse qui n'avait rien de tout ce que possédait un bébé mignon, c'est à dire une petite bouille rose, des cheveux clairs, des yeux bleus, un tout petit nez, non, elle, elle n'avait rien de tout ça, elle était maigre, aux cheveux foncés, aux yeux marrons, au grand nez bourbon ... .

Et c'est au dessus de ce berceau qu'il lui avait dit "Tu vois dans d'autres circonstances t'aurais fini avec un coup de fusil au cul, mais là tu peux m'être utile, tu vois la p'tite, ben moi j'me fais vieux j'vais guère pouvoir m'en occuper longtemps, donc tu vas t'en charger, c'est un boulot à plein temps ok? Tu commences maintenant, et s'il lui arrive quoi que ce soit, j'ai toujours ma carabine dans la remise".

Il avait tout les deux un facheux caractère et une haine du monde entier, mais un point les unissait : L'amour irrépressible qu'ils portaient à la petite lulu. Et c'est ainsi que Lucrèce devint la douce dictatrice des ses gestes, de ses pensées et surtout de son coeur.~

D'ailleurs lulu c'était rendus compte que son chat n'était pas là ce qui était rare mais il viendrait très bientôt la sortir de là. Et puis les personnes avec elle, elle les trouvait maintenant sympatique. Ils discutaient à présent des raisons pour lesquelles ils se trouvaient ici.

-Moi, disait le vieux, j'ai coupé trois doigts et deux orteils à un type qui me devait du flouze mais j'tais jeune pas plus de 25 piges et p'is j'ai chopé la galle...

-Pas la galle
, coupa le troisième, la peste ignard!

-Mouais bref, reprit le vieillard, toujours est-il que j'l'ai attrapé en taule 'y a eu un intrus pesteux et p'is tous 'y z'ont crever mais pas moi, alors 'y m'ont collé en Ppp, mais j'avais tué personne alors la perpet' j'la mérite pas...

-Moi non plus! Cria la vieille.

Cette fois elle se leva et sortit de l'ombre, elle avançait péniblement avec un boulet accroché à la cheville, elle était à un stade très avancé de la maladie des croutes verdâtres lui couvraient la moitier du visage. Elle approcha tout prêt du vieux et lui dit :

-J'ai pas mérité la perpet', souffla t-elle.

Puis elle vint jusqu'à Lucrèce et à deux centimètres de la bouche de la petite elle murmura:

-J'ai tué personne.

Elle eut un grand sourire où deux canines beaucoup plus longues que la normal dépassaient, lulu avait reçu dans la figure son haleine pestilentielle, pourrie par la maladie en pleine figure... .


Pendant ce temps le chat avait trouvé son bonheur, une grande femme belle et bein habillée lui avait demandé pourquoi il se brisait ainsi la voix, il continua de miauler en partant dans la direction de la Ppp en éspèrant qu'elle le suivrait il se retournait régulièrement et apparemment... bingo... elle suivait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prison pour pestiférés (pv Elaryan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prison pour pestiférés (pv Elaryan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 4 mois de prison pour avoir insulté Sarko
» Demande de l'aide à Jin Kan pour sortir Juliette de prison
» Un Kidnappeur condamné à dix ans de prison
» « L'homme est une prison où l'âme reste libre. » ~Victor Hugo~ [Pv~Alicia Von Ludvig]
» [Prison du Gouffre] Pour sauver...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silence Des Arcanes :: Partie administration :: Corbeille :: Corbeille Cala-
Sauter vers: