Le Silence Des Arcanes

La crainte de la guerre est encore pire que la guerre elle-même. Mais parfois, elle est nécessaire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 • Traversée [Pv Vivaldynia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eawyn Til' Salen

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 24
Race : Elfe noir
Armes : Poignard
Compagnon ( Compagne ) : //
Date d'inscription : 11/11/2008

Feuille de personnage
Amour: //
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: • Traversée [Pv Vivaldynia]   Mer 12 Nov - 17:45

Fin de matinée.
Eawyn marchait depuis maintenant plusieurs heures. Il avait quitté sa famille depuis une poignée de jours, et depuis il avait traversé des plaines putrides, des forêts lugubres, contourné des mares croupies... Vraiment, il lui tardait de quitter cet endroit !

Mais pour le moment, le jeune homme se trouvait en face du fleuve Serpent. Il avait deja beaucoup entendu parler de ce long et sinueux cours d'eau, et ce qu'il en avait entendu n'était pas bien flatteur. Cependant, la vision était bien pire que la description !
Une eau grise-verte, lente et apathique, recouverte de lentilles d'eau moisies et d'une vague mousse indéfinissable. Le faible courant charriait péniblement des morceaux de bois pourris.


*Berk...
Comment vais-je traverser ?*

Le fleuve n'était pas très large, certes, et le courant peu important, mais le liquide qui lui servait d'eau n'était franchement pas engageant et Eawyn n'allait sûrement pas le franchir à la nage. Qui sait quel genre de mutants pouvaient se cacher là-dedans ! A part les sangsues, bien sûr... Sara était partie chasser et ne reviendrait pas avant quelques temps. Si toutefois elle trouvait quelque chose de comestible par ici.
Observant les alentours, Eawyn aperçut un genre de pont de bois, décrépi et certainement mangé aux vers.
Il dirigea ses pas vers lui, faute de mieux.


*Et qui ne tente rien n'a rien...*

Devant le pont, le jeune drow s'accorda quelques instant d'observation. Certains endroits paraissaient plus solides que d'autres.
Eawyn était agile et léger. Cela jouait en sa faveur.
Il s'engagea sur la première planche, et ne s'accorda pas le luxe d'y rester plus que nécessaire pour voir si elle supportait son poids. A petits pas rapide, il progressait bien, en mettant les pieds aux endroits qui paraissait les plus résistants. A un endroit, le bois s'enfonca légerement, mais rien de grave. Alors qu'il arrivait à la fin, le bois ceda et Eawyn tomba en avant.
Par réflexe, il jeta les bras en avant, tenta de se réequilibrer, et finalement atterit les deux mains et un genou dans la demi-boue.


*Oh non...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivaldynia

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 22
Race : ~Vampyr~
Armes : Bats-toi avec moi, tu le saura bien assez vite...
Compagnon ( Compagne ) : Tahar
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
Amour: Hogow'en...
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: • Traversée [Pv Vivaldynia]   Jeu 13 Nov - 16:11

Fin de matinée...

Le soleil n'était pas plus fort que les autres jours, bref, c'était banal. Malgré tout, une ombre se faufilait entre les arbres, si légères qu'on aurait put croire qu'elle volait. Mais, pour être plus exact, la forme était poursuivit par deux hommes. L'un, petit et gros était surement la gardien d'un petit village. Mais rien qu'à voir son gros ventre pendouiller de tous les côtés, on se doutait qu'il était déjà à bout de souffle. Par contre, l'autre était un gaillard grand musclé et déjà il partait comme une flèche, suivant la forme spectrale. Le gros bonhomme s'arréta, incapable de respirer. D'un geste lasse de la main il laissa son coéquipié s'occupait de la Vampyre. Aucun des deux êtres qui courraient ne distançaient ou se rapprochaient, il étaient à allure égale pour l'instant. Puis, l'homme gagna du terrain et put aisement détaillé la poursuivie. C'était une jeune femme, vue de dos, pieds nues, une robe noire flottant autour d'elle, contraste parfait avec ses longs cheveux blancs. Il frissona en pensant à ce que cette créature était vraiment, mise à part une très bonne coureuse. C'était une Vampyre, race très puissante, ennemie jurée de Dalharen, avide de sang et de chaleur. Il n'avait encore jamais poursuivit un être comme cela. Soudain, la Vampyre tendit tous ses msucles, se replia sur elle-même et... Pouf ! Plus de Vampyre, elle était partie si vite que l'homme n'avait rien vut. Il s'arréta, à bout de souffle lui aussi, entendant juste quelques bruissements de feuilles. Elle avait encore échapée aux autoritées celle-là ! Une folle échapée dans la nature, c'était inquiétant...

Bien contente de son petit tour, la créature ralentit en entendant le coulis boueux de l'eau. Sa course ne l'avait fatiguée en rien, et c'est avec décontraction qu'elle s'approcha du cours d'eau. Elle se retint de pouffée de rire en voyant un elfe tomber dans la boue. C'était dégoutant, mais elle était d'humeur joueuse aujourd'hui, elle allait aider cet inconnu. Et puis, surtout, elle n'avait plus soif ! Accrochée sur le pont, elle marchat aisément sur les bords pour ne pas mettre son poids léger sur les planches. Arrivée au dessus du jeune elfe, elle tendit sa main, un sourire amusé sur ses lèvres pâles. Mais derrière se beau sourire, un éclat surgit, et une pair de canines plus grandes que la moyenne se découvrit. Sa main était d'une pâleur mortel, et surement aussi froide que la mort.

- Allez, attrapes ! Je suis plus forte qu'il n'y paraît, je te remonte en un rien de temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silfia.superforum.fr
Eawyn Til' Salen

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 24
Race : Elfe noir
Armes : Poignard
Compagnon ( Compagne ) : //
Date d'inscription : 11/11/2008

Feuille de personnage
Amour: //
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: • Traversée [Pv Vivaldynia]   Jeu 13 Nov - 19:10

Evidemment !
Il ne suffisait pas qu'Eawyn tombe dans la boue, non, bien sûr, c'était trop facile ! Quelqu'un l'avait vu, et, histoire qu'il se sente encore plus honteux, c'était une jeune fille !
Cependant, elle paraissait assez compatissante, car elle s'approcha de lui en traversant le pond d'un pas agile et lui tendit une main blanche, accompagnée d'une phrase encouragante.
L'elfe aurait probablement réussi à se remettre sur pieds seul, mais une aide, quelle qu'elle soit, était toujours agréable.

Il allait lui donner sa main gauche, mais s'aperçut que celle-ci était plutôt... sale, au bas mot...
D'un geste vif, Eawyn essuya sa main dans l'herbe. Nettoyage rudimentaire, mais efficace ! Au moins, ainsi, il ne salirait pas la jeune fille au teint immaculé.
La main désormais sèche, aux longs doigts sombres, et la main blanche et fine s'accrochèrent ensemble, et ainsi l'on remarquait un fort contraste de valeurs, et cependant une similitude de formes.
Le drow se releva, resta courbé quelques secondes, le temps de se nettoyer quelques peu. Heureusement, la boue se voyait peu sur le pantalon marron, et partirait avec un peu d'eau. De toute manière, ce n'était qu'un peu de saleté, pas de quoi en faire tout un plat...

Levant la tête, Eawyn pu enfin voir le visage de sa "sauveuse".
Comme il le savait déja, sa peau était très blanche, de même que ses longs cheveux lisses qui lui tombaient jusqu'aux reins. Ses traits étaient délicats, mais le fond de ses yeux un peu spécial, sans qu'Eawyn puisse toutefois en exprimer la raison.
Elle portait une légère robe noire, et rien d'autre. Etonnante tenue !
Et etonnant personnage en général.

L'elfe sourit et se présenta, tout en regardant bien Vivaldynia en façe de ses yeux sombres :


"Merci !
Je m'appelle Eawyn."

Derrière les remparts de ses pensées, le jeune homme se demandait bien pourquoi cette jeune femme se trouvait là, pieds nus. Il n'allait peut-être pas lui demander, car elle devait avoir ses raisons, qui ne le regardaient pas.
Et puis, en Féorya, on rencontre souvent des choses bien plus étranges qu'une pâle femme habillée légerement pour la saison...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivaldynia

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 22
Race : ~Vampyr~
Armes : Bats-toi avec moi, tu le saura bien assez vite...
Compagnon ( Compagne ) : Tahar
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
Amour: Hogow'en...
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: • Traversée [Pv Vivaldynia]   Ven 14 Nov - 20:29

Au grand bonheur de la Vampyre, l'elfe noir attrapa sa main et elle le souleva avec aisance. Ensuite elle retourna sur le bord d'un pas agile et gracieux. Ses pieds nus ne faisaient aucun bruit, elle était aussi légère qu'une plume. Tranquillement, elle observa Eawyn, un sourire trop mystérieu sur les lèvres. Sa tenue était tout à fait normale, pour une créature comme elle... Le froid n'avait aucune emprise, sa température corporelle étant de 0 °C. La chaleur du jeune homme que le jeune homme produisait faisait le même effet qu'à chaque fois qu'elle touchait un corps qui emener de la chaleur. Sa main était chauffée à blanc, et elle se retint de ne pas retoucher Eawyn. Ce serait désobligeant ! Autant envers elle qu'envers un certain dénommé Hogow'en, officiel amoureux de la Vampyre. Mais, un petit peu de chaleur quelque fois ? Non, il fallait qu'elle stope son délire de chaleur et qu'elle essaye, je dis bien essaye, de rester fidèle. Chose qui était surement difficile des deux côtés, mais bon, passons. Vivaldynia souria avec cette fois assez de provocation pour qu'on devine qu'elle n'était pas innocente. Mais elle ne souriait pas à Eawyn, mais à l'homme qui se tenait de l'autre côté du pont, l'air furax. La Vampyre, se retenant de mourir de rire, lui fit un signe provocant de la main, un sourire méprisant sur les lèvres.

- Alors, t'as peur de te mouiller ? Ca fais combien de temps que t'as pas pris un bain gros porc ?
- Espèce de... ! Monsieur l'elfe ! Eloignez vous de cette créature, c'est une Vampyre, elle va vous sucer le sang !


La concernée se retourna vers Eawyn avec un sourire beaucoup moins chaleureux. En acceptant l'aide de la jeune créature, il avait signé une sorte de "pacte". Il lui devait une aide, et tant que celle-ci ne serait pas prodiguée, Vivaldynia pourrait jouer avec son compagnon. Mais, pas la peine de le mettre au courant maintenant. Elle siffla vers la forêt et attendit, toujours aussi amusée. Un vruit sourd de sabots retentit, et soudain, un étalon noir et orange sortit des fourrées. Il hennit et planta ses sabots dans les côtes de l'homme. Celui-ci hurla et tomba dans la boue. Le cheval avait déjà disparu, et l'homme s'étouffait entre la boue et la douleur de côtes broyaient.

- Minable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silfia.superforum.fr
Eawyn Til' Salen

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 24
Race : Elfe noir
Armes : Poignard
Compagnon ( Compagne ) : //
Date d'inscription : 11/11/2008

Feuille de personnage
Amour: //
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: • Traversée [Pv Vivaldynia]   Sam 15 Nov - 13:16

Eawyn observait le visage de Vivaldynia avec attention de ses yeux perçants, essayant de décripter son expression. Chose qui était bien difficile !
Eawyn était pourtant doué dans cette matière. Il "lisait" les humains, les elfes, sans problème...
Mais sur cette jeune fille, seul un amusement certain, de la détermination, et aussi de la cruauté pouvaient se deviner.

Puis une sorte de rictus apparut sur ses lèvres sombres, en même temps qu'elle faisait un signe... Vers l'autre côté du pont.
Eawyn se retourna vivement. Qui donc s'était approché ?
Oh, il n'a pas l'air bien dangeureux.
C'était un gros homme, rougeau, l'air d'un gros crapaud assez répugnant. La situation aurait presque pu être comique tant l'homme paraissait déplacé face aux deux autres personnages.
Cependant... ses paroles étaient assez intéressantes :
Vivaldynia était une vampyre ? A vrai dire, celà n'etonnait pas tant le jeune elfe. Pâle, froide... Et il lui semblait bien avoir aperçut ses longues canines au moment où elle lui avait souri.

Chose qu'elle recommenca instantanément, comme en réponse à la pensée d'Eawyn. Mais son sourire était plutôt carnassier, cette fois-ci.
Un sifflement perçant retentit, et résonna longtemps dans l'air. Il y eu un temps mort. La tension dans l'atmosphère était presque perceptible.

Puis tout se passa très vite.
Un grand étalon massif surgit de la lisière de la forêt dans un hennissement rauque. Il se précipita ensuite sur le gros homme, lui fracassa les os, et s'en fut tandis que l'autre s'écroulait dans une flaque putride.

Eawyn resta figé durant quelques instants. Il ne s'attendait pas à ça.
Ce n'était pas tant a vue d'un demi-cavadre rampant dans la boue qui lui faisait cette effet, mais plutôt la violence gratuite.
C'était Vivaldynia qu'il devrait combattre un jour. Du fait qu'il était du côté de la lumière.
Mais ce n'était pas pour aujourd'hui.
La vampyre ne lui avait pas dit, mais, à cet instant, Eawyn avait compris sa dette.


*C'est bien parti, vraiment. Enfin, je m'en acquitterais, quelle que soit sa race !*

Le jeune homme se rapprocha sans bruit de Vivaldynia et, debout à ses côtés, ils regardèrent les dernières secondes de l'homme agonisant.

"Qu'as-tu fait pour être poursuivie ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivaldynia

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 22
Race : ~Vampyr~
Armes : Bats-toi avec moi, tu le saura bien assez vite...
Compagnon ( Compagne ) : Tahar
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
Amour: Hogow'en...
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: • Traversée [Pv Vivaldynia]   Sam 15 Nov - 13:47

Vivaldynia observa l'homme mourir dans d'atroce souffrance. Elle ignora la question d'Eawyn, et retraversa la pont, cette aussi mençante qu'une araignée traversant sa toile vers une proie. Chacun de ses pas étaient d'une provocation sans pareil, elle avait la grâce d'une morte... L'homme l'apercut et devint aussi paêl que le linge, hormis la douleur, il fut prit d'une bouffée de peur. Elle n'était pas là pour lui faire des mamours. Alors qu'il baignait dans le sang et la boue, elle se pencha au dessus de lui, toujours accrochée au pont. Elle découvrit ses dents, et siffla de colère. L'homme essaya de se débattre, mais à cet instant, la Vampyre lui donna un violent coup de pied dans la mâchoire. Le craquement fut horrible et l'homme ne put retenir un cri de douleur alors qu'une gerbe de sang sortait de sa bouche. Elle lui avait cassé la mâchoire, mais en plus il s'était mordue lui même la langue. Eawyn avait raison, c'était de la méchancté, de la souffrance gratuite. La victime de Vivaldynia l'avait simplement suivit. C'était suffisant pour mourir. Et l'home mourrut, étouffé par son propre sang, les côtes broyés. Mais le visage de la Vampyre avait changé d'expression. A la lumière du soleil, elle était encore plus belle. Aucun sourire, elle fixait le corps avec un sérieux profond. Ses doigts aggripaient la corde du pont si fort que les jointures de ses phalanges en étaient violettes. Un grondement sourd monta de sa poitrine, et elle se retourna vers la forêt. Encore un autre homme, le petit gros qui apparaissait, couvert de sueur. En regardant le cadavre de son collègue, il pâlie et recula. Encore une victime innocente, un homme qui était mort pour protéger les siens d'une menace bien existante : la Vampyre...

Car en effet, depuis plusieurs jours la Vampyre traquait ses victimes dans leur petit village, et plus de 5 morts ou disparue avait été les victimes de cette funeste créature. Le grondement devint plus fort, si fort que le pont en trembla. La jeune créature claqua furieusement de la mâchoire mais n'attaqua pas le gros bonhomme. D'une voix froide, sifflante et bourrée de mechancté, elle parla. Ce n'était plus la jolie voix qu'Eawyn avait entendue tout à l'heure, non, c'était sa vrai voix.

- Casses-toi...
Avant que je te bouffes toi aussi !


L'homme dérapa et patit en courant dans la forêt. Vivaldynia soupira et planta son regard dans celui d'Eawyn. Une idée traversa sa tête et elle se retint de retrousser les lèvres. Il ne sentait pas l'ombre... Il sentait la Lumière, et cela faillit mettre la Vampyre hors d'elle. Au lieu de cela, elle afficha un visage impassible.

- J'ai mangé... C'est fou ce que les humains détestent qu'on se nourrissent, nous.
Ils trouvent cela horrible que de tuer pour survivre, mais ils font pareil avec les animaux.
Mais mon petit raid dans leur village les a énervé, et celui-là, il m'a prit en chasse. On ne prends pas une créature comme moi en chasse.


Elle découvrit ses dents, luisantes et pointues. Oh non, c'était la chose la plus stupide que de la prendre en chasse. Les hommes n'avaient pas sa rapidité, son adresse, mais surtout sa puissance. L'attrait du sang humain sur elle était sauvage. De deux bonds amples, elle se retrouva devant Eawyn. Son expression était légèrement modifié, la méfiance dans ses yeux brillaient.

- De quel camp es-tu, Eawyn ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silfia.superforum.fr
Eawyn Til' Salen

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 24
Race : Elfe noir
Armes : Poignard
Compagnon ( Compagne ) : //
Date d'inscription : 11/11/2008

Feuille de personnage
Amour: //
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: • Traversée [Pv Vivaldynia]   Dim 16 Nov - 10:44

Hum. Les choses ne se passaient pas de la meilleure façon.
Après la mort répugnante du premier homme, Vivaldynia révelait sa vraie nature. Plus que froide : cruelle, dressée comme un serpent argenté prêt à mordre. Rien à voir avec la jeune fille qui était simplement un peu étrange, à première vue !
Le deuxième homme qui la poursuivait, d'ailleurs, n'avait pas demandé son reste, et s'était enfuit juste après être apparut, sans un mot et se dandinant sur ses jambes trop courtes, la vie miraculeusement sauve, se précipitant probablement vers son village pour en avertir le monde. Comment lui en vouloir ? La créature pâle et sifflante, silhouette noire et blanche aux cheveux dansant comme une auréole autour d'elle qu'était devenue Vivaldynia en aurait fait paniqué plus d'un.
Ce qui n'était pas le cas d' Eawyn. Certes, l'elfe noir paraissait plus calme qu'il ne l'était en réalité ; c'était normal. Mais le sang-froid était une qualité indispensable, dans ce genre d'endroit... Et le sien restait bien glacé quelles que soient les conditions.
Vivaldynia lui avoua alors qu'elle se nourrissait simplement, de sang humain et frais, bien sûr, au prix de nombreuses vies.
Cela donnait à réfléchir à Eawyn. Bien sûr, il savait que les vampyrs se nourrissaient de sang ; mais il n'avait pas vraiment pensé si ça les rendaient coupables des meurtres qu'ils cometaient ainsi.. En effet, bien que la vampyr paraisse cruelle par ailleurs, il fallait qu'elle se nourrisse. Etait-ce une raison pour l'attaquer ? On ne choisit pas de naitre ou de devenir vampyr.
Cependant, il n'était pas l'heure, et surtout pas le lieu, pour un débat philosophique intérieur. Même s'il était interessant. Il aurait tout le loisir d'y penser plus tard. Maintenant, la jeune femme lui demandait son camp, d'une voix trahissant la menace.
Le drow n'avait pas l'intention de mentir ; celà n'aurait servit à rien, il avait une dette envers Vivaldynia, et surtout il n'en avait pas envie. Aussi, ce fut la vérité qui sortit de sa bouche, d'une voix posée.


"Je suis plutôt de la Lumière. Mais pas engagé. Pas encore."

Ses yeux sombres, relétant la dertermination, faisaient façe à ceux de Vivaldynia, clairs et froids.
Eawyn était tout muscles bandés, son corps mince et souple prêt, prêt à bondir pour esquiver au cas où la vampyr voudrait l'attaquer. Son poignard était rangé à sa ceinture ; Sara devait rôder dans les alentours, peut-être même était-elle deja dans la forêt, surveillant la scène de ses yeux d'or.
Ses cheveux blancs - leurs cheveux blancs - flottaient doucement et brillaient sous les rayons du soleil. Marquant une cadence silencieuse. Laquelle ? Le temps était suspendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vivaldynia

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 22
Race : ~Vampyr~
Armes : Bats-toi avec moi, tu le saura bien assez vite...
Compagnon ( Compagne ) : Tahar
Date d'inscription : 31/05/2008

Feuille de personnage
Amour: Hogow'en...
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: • Traversée [Pv Vivaldynia]   Mer 19 Nov - 17:15

"Je suis plutôt de la Lumière. Mais pas engagé. Pas encore."

Ah ! Au moins, il ne mentait pas. Mais dans certain cas, mentir est une bien bonne chose. La Vampyre se raidit, et le fixa avec méfiance. Pas encore engagé... Pas encore, voilà qui changeait tout. Le temps qu'elle le tue et il ne pourra plus rejoindre les rangs du Bien. Mais avant de tuer, Vivaldynia avait une règle : jouer. Jouer à des jeux où il est question de rester en vie, jouer à des choses qui ne sont pas permis. Un sourire peu chaleureux s'étira sur ses lèvres et en un bond, elle rejoint le jeune elfe. Ils étaient tous proches, mais ne se touchaient pas. L'odeur du sang envahit les narines de la Vampyre et elle devint beaucoup plus alerte. Sa capacité à voir, entendre et autre était bien plus précise. Le sang lui apportait la puissance, sans manger, elle était aussi faible qu'un oisillon. Hors, elle avait déjà mangé, avant... Instinctivement elle tourna la tête vers le corps de l'homme et ria doucement. Voilà ce qui arrivait à ceux qui voulaient jouer au plus fort avec elle. Mais, bien vite, elle retourna à ses moutons et observa le jeune vivant. D'un geste rapide, elle se cambra en avant et gronda. Sa poitrine trembla et, comme une furie, sauta sur l'homme. Non pas pour le tuer, car elle ne força pas trop et ils se retrouvèrent tous deux sur le sol. Elle au dessus de lui, le plaquant avec force malgré son poids très leger. Elle souria sadiquement, appuyant ses mains sur les épaules d'Eawyn.

- Donnes moi une seule bonne raison pour ne pas que je te tue, sur le champ, là, maintenant...

Elle se lécha les dents, ses canines dépassant largement des autres dents. Ses yeux gris prirent une teinte foncée, et elle claqua de la mâchoire. Son étreinte sur les épaules de l'elfe se détendit et son sourire se changea. C'était plutôt un sourire de gosse bien heureux d'avoir fait une mauvaise blague. Elle recula et se retrouva à califourchon sur les hanches du jeune homme. Comme d'habitude pensa t'elle, mais elle se retint de le dire à voix haute. Histoire de voir la réaction du jeune homme face à elle. Une de ses mains quitta délibérement l'épaule et Vivaldynia se coinca une mèche de cheveux derrière l'oreille. Son autre main pianotait sur clavicule d'Eawyn, doucement. Son sourire se changea encore, devenant attendrissant, mais avec toujours une pointe de provocation. Après tout, c'était nature d'être une petite provocatrice.
Les tambourinement des sabots d'un cheval retentit. Aussitôt, l'étalon orange et noir sortit des fourrées, mais de l'autre côté de la rivière. Il hennit et les doigts de la Vampyre se stoppèrent. Ah, voilà que les hommes s'en mêlaient. Apparement, elle aurait dut tuer le gros. Voilà qu'il rappliquait avec toute la garde, la fuite s'imposant gravement. A moins que... Lui, Eawyn, il voulait bien être du Bien non ? Alors, voilà le jeu. Il allait devoir protéger la Vampyre, elle voulait voir ces capacités à jouer la comédie. Le sourire s'agrandit et elle retourna son regard vers l'elfe qui se trouvait sous-elle.

- Aller ! On va jouer ! Si tu réussis ce test, je ferais ce que tu veux, et ainsi de suite !
Alors, voilà ton test ! Il y a des hommes qui arrivent, débrouille toi pour qu'il ne m'attaque pas ! Mais je reste derrière toi, histoire de leu montrer que tu me veux pas de mal !
Ils arrivent...


Elle se leva gracieusement, quittant la chaleur de l'elfe. Elle se tint droite et fière alors que surgissait les hommes. De l'ombre, ils étaient cinq, cinq grands gaillards bien décidé à faire la peau à Vivaldynia. Et elle, si jamais Eawyn rater, à leur faire la peau, le jeune inconnu avec....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silfia.superforum.fr
Eawyn Til' Salen

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 24
Race : Elfe noir
Armes : Poignard
Compagnon ( Compagne ) : //
Date d'inscription : 11/11/2008

Feuille de personnage
Amour: //
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: • Traversée [Pv Vivaldynia]   Dim 7 Déc - 17:24

La vampyr était imprévisible, on ne pouvait pas en dire moins.
Attaque, sourire, test ? Quel était son but ?
Eawyn aurait certainement pu se dégager de Vivaldynia lorsqu'il était maintenu à terre : elle avait de la force, mais elle n'etait pas lourde ; la soulever n'aurait pas posé de problème.
Trop tard ; elle avait déja bondit sur ses pieds. L'elfe l'imita rapidement, et allait dégainer son poignard, lorsqu'un bruit de galop l'interpella. L'étalon noir et feu était de retour.
Le poursuivant, un groupe de soldats. Pas forcément bien armés, mais l'air plus entraîné que le premier homme, le gros qu'ils avaient déja rencontrés. Ils étaient cinq, en armure, casques et épées.

Vivaldyia se tourna vers Eawyn, un sourire inquiétant sur les lèvres, de l'air de quequ'un qui à une idée derrière la tête. Idée qu'elle ne tarda pas à exposer à l'elfe. Elle voulait lui faire passer un test. Un test ? De quel... Mais quel interêt ? Il n'était pas sa chose !


"Et toi ? Donne-moi une bonne rai.."

Puis il se tut. Bien sûr, il y avait une raison. Une très bonne raison : sa dette. Rien à redire... Il soupira, puis haussa les sourcils.

*Elle veut jouer ? Je vais lui montrer.*

Eawyn adressa un sourire déconcertant à la vampyre ; un sourire confiant, presque charmeur.

"Je te demande juste de suivre ce que je dis..."

La force brute n'était pas le domaine de prédilection du drow. Il préférait les moyens détournés... physiquement, mais aussi par le biais de la persuasion.
Leur ignorance envers les vampyrs, voilà sur quoi l'elfe allait se baser.

Eawyn se placa entre les soldats et Vivaldynia, affectant d'être très mal en point.


"Non ! Attendez quelques minutes... Elle ne bougera pas..."
" Qu'en sais-tu ? Ecarte-toi donc, tu nous gènes !"
"Ca ne lui fera rien ! les épées ne tuent pas ces créatures, même avec des techniques aussi puissantes que les votres. Les agressions physiques la rendent de plus en plus forte."

Les soldats étaient interpellés, et flattés. Il n'étaient pas très malins, mais ils voyaient que l'elfe semblait sincère, et comme la vampyr ne bougeait pas d'un cil...
Eawyn ne leur laissa pas le temps de se remettre.


"Ce sont des créatures magiques que seule la magie tuent. Vous ne maitrisez pas la magie... d'ailleurs elle est inutile, en général, sauf dans ce cas.
Moi, je la maîtrise. Et cette vampyr est sous mon contrôle."

La garde avait perdu son agressivité. Tout ce qu'Eawyn disait leur semblait logique, évident. Il se plaçait de leur côté, en affirmant que la magie est inutile ; c'était bien l'avis de ces guerriers. Et la vampyr ne remuait toujours pas. Logiquement, elle aurait déja agit...
Eawyn avait profité de sa petite discussion avec Vivaldynia pour ramasser quelques herbes aux pieds de la vampyr, qui étaient tachées du sang que Vivaldynia répandait à cause de son meurtre récent.
Il s'en était frotté le manteau, ce qui renforçait l'effet de blessure et poussait les soldats à croire qu'il n'était pas "associé" avec la vampyr.


"Je..." Eawyn toussa comme s'il voulait cracher ses poumons, et tomba à genoux. " C'est fini, je vais mourir, et elle avec moi, puisque nous sommes liés.. la magie nous a empoisonnés ; ne nous approchez pas... Puisse aucun autre vampyr attaquer votre village."

Vivaldynia [si tu es d'accord] s'écroula et même temps qu'Eawyn. Le soldats se concertèrent du regard. Ils étaient enclins à croire à cette histoire ; jamais une vampyr n'aurait agit ainsi contre un ennemi de son propre gré. Cependant, ils rechignaient à laisser les corps étendus là -celui de Vivaldynia en particulier.
A ce moment, une odeur étrange se répandit dans l'air et atteint les soldats : une odeur forte et inhabituelle, qui leur donna aussitôt l'envie de s'en aller. Eawyn, discrètement, avait ouvert une petite fiole de sa besace, parmi de nombreuse autres : elle fatiguait et rendait passif celui qui la respirait.
Cet effet associé à l'odeur désagréable convainquit les soldats ; ils firent lentement demi-tour, certains de la mort de la créature sans même l'avoir vérifiée. Il se disaient vaguement qu'ils reviendraient le lendemain pour vérifier.
En tout cas, le plan d'Eawyn avait marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: • Traversée [Pv Vivaldynia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
• Traversée [Pv Vivaldynia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» J'ai traversé toute la Terre du Milieu pour vous trouver!
» pourquoi le poulet a t'il traversé la route?philosophie
» Traversée du désert par Marade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silence Des Arcanes :: Partie administration :: Corbeille :: Corbeille Féorya-
Sauter vers: