Le Silence Des Arcanes

La crainte de la guerre est encore pire que la guerre elle-même. Mais parfois, elle est nécessaire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mise à mort [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
+ Milo d'El Law

avatar

Nombre de messages : 31
Race : Kershan
Date d'inscription : 17/08/2008

Feuille de personnage
Amour: ***
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Mise à mort [libre]   Lun 18 Aoû - 15:25

  • Partit de Doryzka, Milo avait longé le fleuve, traversant les hauts roseaux sous un pâle soleil. A quelques kilomètre de la frontière avec Cala, il interrompit son chemin pour aller s'allonger au pied d'un arbre touffue. Ainsi il passa la journée à se reposer, somnoler, mangeant les maigres réserves qu'il s'était faits dans la ville.

    Enfin la nuit vint couvrir les terres, épaisse et nuageuse, obscure et ténébreuse. Habillé de tissus simple ainsi qu'une longue cape noir, arme au ceinturon, le kershan se glissa vers le fleuve, guettant la frontière gardé. Les torches étaient visibles de loins mais pas les gardes. Peu importait. Milo se glissa lentement dans l'eau, prenant garde à étouffer le moindre bruit. Il coula en apnée, agrippant le sol vaseux du bout des griffes. Doucement, porté par le courant, il se glissa au delà des terres Laïma. Sa cape lui promettait un excellent moyen de disparaitre dans la nuit.

    Il sortit de l'eau plusieurs mètres plus loin, toujours dans le plus grand silence pour s'enfoncer dans de petits bois bordant le fleuve. Là il fit son possible pour essorer ses habits, chauffant le tissus grâce à un peu de magie. Quand il fut satisfait du résultat, il revêtue sa cape qui enveloppait tout son corps et rabattue le haut capuchon sur son visage. Pas très pratique avec sa corne mais il s'arrangeait avec la hauteur du tissus.

    Il se remit alors en route, toujours en longeant le fleuve. Bientôt la ville Cala était en vue. Usant de ruse et d'habilitée, il put s'introduire sans soucis, la plupart des habitants étant endormies. Et puis, dans les rues sombres, il se mouvait sans attirer l'attention. Enfin il arriva tout près d'une maison de haute noblesse, bordée d'un jardin.

    Milo guetta l'un des balcons, observa la rue vidée puis s'élança sur l'abrupte mur. Ses profondes griffes le rendait habile à l'escalade, même si dissimulé sa queue le déséquilibrait quelques peu. Arrivé sur le balcon, il se glissa dans la chambre au travers de fins rideaux voletant sous la brise. Il ne trouva d'un la pièce qu'un berceau où dormait un bambin pas plus gros que ses mains.

    Mais Milo se désintéressa rapidement du petit être. Il se glissa par la porte, longea les murs froids du couloir pour se stopper devant une porte. Une faible lumière s'échappait du trou de la serrure. Il posa lentement ses doigts sur la poignet et entra dans la pièce dans un long grincement. Face à lui, à son bureau, un homme à la mine étonné et fatigué. Milo claqua la porte derrière lui et s'approcha, son identité toujours étouffée. L'homme se leva avec méfiance.


    -Qui êtes-vous ? Et que faites-vous là ?-

    Il se saisit d'une épée mais Milo n'avait pas bougé. Il sourit et lentement retira le capuchon qui le voilait. L'homme fut saisit de stupeur.


    -Qu'es-ce qu'un kershan fait ici ? Que me voulez-vous ?-


    Il brandit son épée, approchant avec précaution, épée en joue.

    -Voyons, vous ne pensiez quand même pas échappé au courroux d'un père...

    Il se fixèrent froidement, l'homme avait comprit le message. Quelques mois précédant, il avait défendue un convois de kershans et en était sortit en héros. Or l'un des assaillants était le fils chéris d'un noble kershan. Le même qui avait engagé Milo

    -Je suis engagé au nom de ce kershan meurtrie et à moins que votre offre ne soit meilleurs, je vous condamne à mort-

    L'accusé eut alors un rire à la fois mauvais et nerveux.

    -Vous parlez en tant que juge et bourreaux, mais qui êtes-vous pour proclamer une condamnation !

    Milo ne répondit pas, peu touché par cette réponse, au contraire. Son sourire s'élargit et pourtant, il était toujours sous la menace de l'épée.


    -Je n'ai aucune offre à faire à un kershan répugnant de votre espèce-

    L'homme brandit l'arme qu'il abattit sur le kershan qui leva les mains vers la lame et la bloqua entre ses griffes, non sans s'ouvrir le bout des doigts dont gisait quelques gouttes de sang. Il retourna l'épée pour meurtrir le poignet de son adversaire et l'obliger à lâcher. Il fut de tel.
    Mais Milo ne resta pas inactif, d'un coup net et précis, il lui éventra le visage de ses griffes acérés. Sa victime au sol, il lui maintint les poignets qu'il n'eut aucun mal à briser en les retournant. L'homme à moitié inerte était immobilisé par le poids de son bourreau sur son bassin. Il lui déchira l'habit au niveau du torse, effleurant la peau du bout de ses griffes. Après un dernier regard à sa victime qui se débattait en vain, il lui entailla la poitrine ne manière à lui laisser la vie sauve, mais assez profonde pour plonger une main jusqu'à son cœur. Se qu'il fit. Il retira le cœur encore battant, devant les yeux de son propriétaire qui hurlait d'effrois et de douleur.
    Puis la mise à mort fut rapide. Il se releva de l'homme et tira d'un coup sec pour ne pas se salir mais le sang inonda bientôt la pièce. Lui n'était que vaguement éclaboussé par sa manœuvre. Il put se délecter de son cœur avant de prélever les autres organes pour les ranger parmi ses réserves dans un sac de toile. Il lui vola une bague en or

    Mais les cris de l'exécuté avait avertie sa femme ainsi que la garde. Du sang au bout des doigts il écrivit sur le mur "Broyeur d'Organes" avant de filer par la fenêtre du bureau. Sortir de la ville fut aussi simple que d'y entrer, il suffisait d'esquiver les gardes. Quand il se fut installer plus loin de la ville, au bord du fleuve, il se lava du sang et s'assit dans l'herbe humide. Mais un bruit de pas l'obligea à redoubler de vigilance, il grimpa dans un arbre, attendant l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharwyn Vathanen

avatar

Nombre de messages : 434
Race : Elfe
Armes : Une lame très ancienne recouverte de symboles illisibles ..
Compagnon ( Compagne ) : La brise est mon seul guide.
Date d'inscription : 04/09/2006

Feuille de personnage
Amour: C'est une futilité crée par les hommes ..
Niveau:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Mise à mort [libre]   Mer 27 Aoû - 14:45

(J'y reponds des que j'ai le temps =))

_________________
Sh@rWyN
Les seuls adieux joyeux
Se font du bout d'une lame
[ ¤ Farminas Mieilini ¤ ]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
+ Milo d'El Law

avatar

Nombre de messages : 31
Race : Kershan
Date d'inscription : 17/08/2008

Feuille de personnage
Amour: ***
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Re: Mise à mort [libre]   Dim 31 Aoû - 14:06

(Oki ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mise à mort [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mise à mort [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FENOUIIIIL! Oh désespoir, le pauvre lapin imaginaire est mort! [Libre mon ami =)]
» Au fil du courant qui passe et qui transporte la mort . (Libre prio Blake)
» Mise à mort d'Azael.
» Baptême de Petite Mort |Libre au Clan de l'Ombre
» Précieuse's mise à mort (Page & Lucy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silence Des Arcanes :: Partie administration :: Corbeille :: Corbeille Cala-
Sauter vers: