Le Silence Des Arcanes

La crainte de la guerre est encore pire que la guerre elle-même. Mais parfois, elle est nécessaire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une fuite vers l'avant [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Archantael

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 25
Race : Mi-elfe sylvain mi-haut elfe
Armes : Une longue épée
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de personnage
Amour:
Niveau:
4/10  (4/10)

MessageSujet: Une fuite vers l'avant [PV]   Dim 3 Aoû - 15:33

C'était un jour clair et pur qui se levait sur la capitale du pays lumineux, baignant les maisons d'une lumière douce aux reflets chauds. Il n'y avait pas encore beaucoup d'agitation, la plupart des habitants de Deleïr étant encore enroulés bien au chauds dans leur couverture. Seuls quelques marchands et passants affairés, déjà à pied d'œuvre, pouvaient témoigner du passage d'une jeune étrangère, certainement de race elfique, vu son physique, accompagnée d'un élégant pégase noir. Les plus observateurs avaient également noté la présence, sur l'épaule de la jeune elfe, d'une petite boule de poil d'un brun mordoré, une petite hermine apparemment endormie, bercée par les pas de son amie.
Archantael marchait en tête, d'un bon pas, suivi de près par Jipsyan. Sans laisser apparaître le moindre signe d'hésitation, elle s'engagea dans une rue qui partait vers la droite, tourna à gauche à l'intersection suivante, poursuivit son chemin sur une centaine de mètres avant de bifurquer de nouveau à gauche dans une ruelle un peu plus étroite.
A ce moment précis, le centaure souffla, ou plutôt soupira, et sa compagne serra les points. Elle savait exactement ce que son féal allait lui dire, et elle ne tenait pas du tout, mais alors pas du tout à l'entendre.
Trop tard, hélas, la voix douce et grave de son ami raisonnait dans sa tête.
*Arch', il faut que tu te rendes à l'évidence, on est ...*
La jeune fille durcit son esprit, essayant de masquer les paroles du centaure sous un murmure fébrile, qui disait à peu près ceci :
-Ne le dis pas, Jips, surtout ne le dis pas, ne finis pas ta pensée, ne le dis pas ...
Ignorant la mise en garde, le noir asséna la fin de sa phrase d'une voix lugubre :
*... complètement perdus !*

Voilà, c'était enfin sorti. Depuis deux heures qu'ils tournaient en rond dans la capitale, Archantael était même surprise que Jipsyan se soit montré si patient. Une bouffée de découragement l'envahit, et elle s'adossa à la façade d'une maison qui bordait la rue, massant doucement ses tempes du bout de ses longs doigts fins. Ils étaient en effet perdus, et pas seulement d'un point de vue géographique. En quelques jours, c'était tous leurs repères qui s'étaient effondrés. Gaël, le père adoptif de la jeune fille avait finit par mourir, et bien que leurs relations se soient franchement refroidies depuis la fameuse affaire « Erwan » -ils n'en parlait que sous ce nom, évitant ainsi de trop rouvrir la plaie en nommant plus précisément les terribles révélations dont il s'agissait. Rien que d'y penser les faisait grimacer-, ils venaient néanmoins de perdre leur seul soutien, leur tuteur, leur mentor.
Bien que ce ne soit pas exactement la même chose pour Jipsyan, de part sa qualité de féal, il s'associait sans même y penser à la peine d'Archantael, et, contrairement à son habitude, n'avait pas essayer de la dissuader quand elle leur avait annoncé, à Awen, la petite hermine, et lui, son intention de quitter la maison de leur enfance et de partir vers la capitale. Il savait pourtant pertinemment, et savait qu'elle le savait aussi, qu'il ne s'agissait que d'une fuite en avant, qui risquait de les mettre en situation délicate, seuls dans une ville inconnue, sans argents et sans amis ni connaissances.
Et Archantael était en train de prendre durement conscience de cette réalité à laquelle elle s'était abstenue de penser tout le temps du voyage. Quelle stupidité d'être venu jusqu'ici ... ils étaient bien avancés ! Décidément, elle n'arrivait plus à rien faire d'intelligent, ou du moins d'un peu réfléchi depuis la mort de Gaël. Il lui manquait terriblement. Son cœur se serra, et elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle ne savait plus du tout quoi faire. Elle était bel et bien perdue, et ne voyait aucun moyen de se sortir de là.
Le centaure sentait le trouble de son amie de toujours, et l'importance de sa tristesse. Doucement, il s'approcha d'elle, et souffla doucement sur son bras nu. Délicatement, il posa son chanfrein contre sa poitrine. Elle posa sur lui ses grands yeux sombres, dans lesquels on lisait, à la place de la malice habituelle, une profonde lassitude.
*Allez, ça va aller ! On va se débrouiller !
Un château, on doit quand même pouvoir finir par le trouver !*

Ils avaient en effet décider de se rendre d'abord au château, dans l'espoir d'y rencontrer quelqu'un (ou quelque chose) qui leur permettrait de donner un but à leur aventure.
*Tu vas voir, on va découvrir plein de nouvelles choses. C'est la ville ici ... il doit bien y avoir des animations, des quêtes, des créatures étranges et envoutantes !*
Une lueur taquine s'alluma dans le regard du centaure ...
*Comme ... je sais pas moi ... un beau jeune homme aux yeux d'un bleu profond remplis d'une mélancolie énigmatique ... Si charismatique, et pourtant si mystérieux, il n'en est que plus séduisant ...*
Arch' donna une tape affectueuse sur le front du centaure, avant de lui répondre d'un ton bourru, par télépathie.
*Pff, tu nages en plein délire Jips, là !*
Elle ne put cependant empêcher un léger sourire de naître sur son joli visage.
*Et toi, que dirais-tu d'une jolie et jeune centaure qui t'accompagnerais dans tes escapades nocturnes ... ?*
*Gna gna gna* ... grommela le féal, mais il était surtout soulagé de voir son amie retrouver un peu d'énergie et de motivation.
Et comme il tenait à profiter de cette éclaircie, il se remit en marche sans attendre, poussant délicatement Archantael devant lui.
*On va quand même bien finir par trouver quelqu'un qui va pouvoir nous indiquer où il se trouve, ce fichu château !*

La jeune elfe soupira ... décidément, elle n'était pas au mieux de sa forme, et tout lui semblait sans espoir. Elle se força cependant à aller de l'avant, plus pour faire plaisir à Jipsyan que par conviction personnelle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une fuite vers l'avant [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fuite vers l'avant.[Margouille]
» Premier pas vers l'avant
» [Heinrich-Wolfram]Fuite vers l'ouest
» départ assis...
» Joachim Patinir (1485-1524)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Silence Des Arcanes :: Partie administration :: Corbeille :: Corbeille Cala-
Sauter vers: